Records Management et gestion des archives. Records Management und Archivmanagement. Records and archive management. Actes - Akten - Proceedings

Größe: px
Ab Seite anzeigen:

Download "Records Management et gestion des archives. Records Management und Archivmanagement. Records and archive management. Actes - Akten - Proceedings"

Transkript

1 Records Management et gestion des archives dans les unités documentaires ferroviaires Records Management und Archivmanagement bei den Dokumentationsstellen der Bahnen Records and archive management in railway documentation services Actes - Akten - Proceedings Documentation Group Seminar Paris,

2 Records Management et gestion des archives dans les unités documentaires ferroviaires Records Management und Archivmanagement bei den Dokumentationsstellen der Bahnen Records and archive management in railway documentation services Actes - Akten - Proceedings Documentation Group Seminar Paris,

3 ISBN Avertissement Toutes copies, reproductions ou diffusions, mêmes partielles, par quelque moyen que ce soit y compris électronique, à usage autre que privé et individuel, sans le consentement exprès de l Union Internationale des Chemins de fer, sont interdites. Il en est de même pour la traduction, l adaptation ou la transformation, l arrangement ou la reproduc tion par un art ou procédé quelconque. Ne sont autorisées, avec mention, du nom de l auteur et de la source que «les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d information de l œuvre à laquelle elles sont incorporées». (Articles L et L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Copyright Union Internationale des Chemins de fer (UIC) - Paris, 2003 Hinweis Die vollständige oder auszugsweise Wiedergabe, der Nachdruck sowie die Verteilung jeglicher, einschließlich elektronischer Art, zu anderen als rein privaten und eigenen Zwecken ohne die ausdrückliche vorherige Zustimmung des Internationalen Eisenbahnverbandes, sind untersagt. Die Übersetzung, Anpassung oder das Umschreiben bzw. die Umgestaltung oder Vervielfältigung durch technische oder sonstige Verfahren sind ebenfalls urheberrechtlich geschützt. Lediglich zugelassen sind, unter Nennung des Autoren und der Quelle, «Analysen und kurze Zitate, die durch den kritischen, polemischen, pädagogischen, wissenschaftlichen oder informativen Charakter des Werkes, aus dem sie stammen, gerechtfertigt sind». (Art. L und L des Gesetzes über geistiges Eigentum) Internationaler Eisenbahnverband (UIC) - Paris, 2003 Warning No part of this publication may be copied, reproduced or distributed by any means whatsoever, including electronic, except for private and individual use, without the express permission of the International Union of Railways (UIC). The same applies for translation, adaptation or transformation, arrangement or reproduction by any method or procedure whatsoever. The sole exceptions - noting the author's name and the source -are "analyses and brief quotations justified by the critical, argumentative, educational, scientific or informative nature of the publication into which they are incorporated" (Articles L and L122-5 of the French Intellectual Property Code). International Union of Railways (UIC) - Paris, 2003

4 TABLE DES MATIERES INHALT CONTENTS Communications orales - Mündliche Vorträge - Oral Presentations De la théorie à la pratique - Von der Theorie zur Praxis - From theory to practice Un nouveau métier de l information documentaire : le Records Management?...6 [Texte orginal / Originaltext / Original text] A new function in the documentary information field: Records Management? [Texte traduit / translated text / übersetzter Text] Henri Zuber, Responsable de la Mémoire et de l Information Documentaire, Director Documentary Information and Heritage Division, RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) Expériences dans les entreprises ferroviaires - Erfahrungen der Bahnverkehrunternehmen Railway companies' experiences Politique en matière d archivage à la SNCF Christian Perrot, Responsable de la Division Ressources documentaires, SNCF (Société Nationale des Chemins de fer Français) Records Management at the SBB (Swiss Federal Railways): historical and current Thomas Koeppel, Head of Infothek/Archive, SBB/CFF/FFS (Schweizerische Bundesbahnen / Chemins de fer fédéraux suisses / Ferrovie federali svizzere) Technical Documentation Management at CFR (Romanian Railways) Theodor IONESCU, Head of documentation service, CFR (Societatea Nationala a Cailor Ferate Române) Document Management at Jernbaneverket (Norwegian National Rail Administration) Brita Engebakken & Ingeborg Gihle, Librarians, JBV (Jernbaneverket) 3

5 Contributions écrites - Schriftliche Beiträge - Written Contributions Expériences dans les entreprises ferroviaires - Erfahrungen der Bahnverkehrunternehmen Railway companies' experiences Filing Service, Archiving Service in the Czech Railways Zdenka Jirková, Manager of the Technical Department, Department of Administration Headquarters, CD (Ceské Dráhy) Record Management: A new line in documentary information at PKP (Polish Railway Lines Company) Elzbieta Dabrowska, Chief specialist, Regional Department Cracow, PKP (Polskie Koleje Panstwowe) Informations concernant les Archives aux MÁV (Chemins de fer hongrois) Agnes Rácz, Centre de Documentation, MÁV (Magyar Allamvasutak) The Archives of the OSJD Committee Anne Niinepuu, Expert, OSJD (Organisation for cooperation between railways) Record Management und Archiv bei SZ (Slovenian Railways) Maruša Pleterski, Archivleiterin, SZ (Slovenske Zeleznice D.D.) Records Management at VR (Finnish Railways) Aleksi Mäki, Manager Library and Documentation Service, VR (VR-Yhtymä Oy) Traitement des archives à l UITP Thierry Maréchal, Information Centre, UITP (Union Internationale des Transports Publics) Dokumentation und Archivierung bei der DB (German Railways) Voker Lang, DB Services Technische Dienste GmbH, DB (Deutsche Bahn) Pour en savoir plus - Weiterführende Literatur - Further reading Dossier Records Management sur Internet Informationen zum Records Management im Internet Internet Document File on Records Management Bibliographie établie par le Centre de documentation de la DB AG Literaturhinweise vom Dokumentationszentrum der DB Bibliography prepared by the DB AG Documentation Centre Résolution du Conseil de l Union Européenne du 6 mai relative aux archives dans les Etats Membres Resolution of the Council of the European Union of 6 May 2003 on archives in the Member States Entschließung des Rates vom 6. Mai 2003 zum Archivwesen in den Mitgliedstaaten 4

6 Communications orales Mündliche Vorträge Oral Presentations 5

7 Un nouveau métier de l information documentaire : le Records Management? [Texte orginal / Originaltext / Original text] Henri Zuber, Responsable de la Mémoire et de l Information Documentaire, RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) Je vous remercie de votre invitation et je voudrais préciser dans quel contexte je parle. Vous avez évoqué effectivement le contexte européen qui me paraît important. Au niveau professionnel, ce contexte européen existe déjà à plusieurs niveaux en terme de préoccupations. Nous avons en effet, au sein du Conseil International des Archives, et dans le cadre d au moins deux de ses organismes, la section des associations professionnelles et la branche européenne dudit Conseil, une préoccupation très grande de partage d expériences et d interventions en amont dans le domaine de la production documentaire. Ce qui, à mon sens, pourrait résumer en partie ce que recouvre la notion de Records Management. Je suis Responsable des archives et de la documentation à la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) et à ce titre nous avons, depuis une quinzaine d années, monté un système qui prend en compte, et les archives intermédiaires et les archives définitives en relation, comme cela arrive dans certains cas, avec des structures ad hoc intégrées aux départements de l entreprise. C est le cas du Département PIL (Projet Ingénierie des Lieux) c est-à-dire génie civil et infrastructure dont vous visiterez demain la médiathèque. C est un point de vue d archiviste que vous allez entendre sur le Records Management mais je pense que c est un point du vue qui vient à un moment où, en France, nous avons le souci de faire travailler très profondément ensemble les différents métiers de l information-documentation. J en veux pour exemple le congrès que les trois grandes associations, Association des Bibliothécaires Français, Association des Documentalistes et Bibliothécaires Spécialisés, Association des Archivistes Français, organisent à Rennes en novembre prochain sur le thème «Métiers de l information documentaire : convergences et divergences». Nous sommes dans des domaines où nous avons plus de points communs que de divergences. Encore faut-il que nous en soyons conscients et que nous sachions comment travailler ensemble. C est en tout cas l un de mes soucis, en tant que vice-président de l Association des Archivistes Français, que de faire entrer auprès de mes collègues des services publics d archives cette dimension que nous avons su trouver, nous, archivistes d entreprise, par le fait que nous sommes dans des structures intégrées aux organismes dans lesquels nous travaillons. C est donc un point de vue d archiviste d entreprise, de quelqu un qui essaye à différents titres de représenter la profession d archiviste auprès des associations cousines et des pouvoirs publics. La fonction Archives dans l entreprise Je voudrais commencer par vous dire un mot de la fonction Archives dans l entreprise, comment elle s est développée et quelles sont ses justifications et vous verrez que d une certaine façon, nous retrouverons peut-être dans la mise en place de la fonction Archives dans l entreprise des éléments qui nous permettront de pointer vers la pratique qu est le Records management. En ceci, nous nous différencions sans doute des services d archives publics qui se situent dans une logique d accueil des archives définitives ou archives historiques c est à dire ces quelque 5 % de la production documentaire destinée à terme à être consultée par le plus grand nombre et essentiellement les chercheurs. L exemple de démarrage en France est la création en du service d archives de la grande entreprise de industrielle qu est Saint-Gobain. A l occasion de la fusion des deux entreprises, Saint-Gobain Pont-à-Mousson crée un service d archives dans une perspective patrimoniale : on est dans une logique de conservation de la culture de l entreprise, de la mémoire de l entreprise et puis très vite on se rend compte que cette fonction ne 6

8 peut pas se suffire en elle-même et que l activité doit être mise en place dans une logique de l information. Lorsqu un service d archives d entreprise se met en place, c est que les décideurs se sont rendus compte du mérite de disposer d un aperçu sur la nature organique des dossiers. Il est donc nécessaire de comprendre la façon dont l information a été produite pour être en mesure de fonctionner dans le présent et de préparer l avenir. C est à ce titre là que la fonction Archives représente un certain nombre d enjeux pour l entreprise. On peut dire, dans un premier temps, que la fonction Archives dans l entreprise est inévitable. Toutes les activités de l entreprise engendrent des traces, tout acte administratif, commercial, financier, gestionnaire ou technique produit infailliblement un ou plusieurs documents qu il convient de classer, de conserver ou d éliminer. Tous ces documents, quel que soit leur support, ont vocation à s intégrer dans les réseaux d information de l entreprise. La production inévitable des documents, leur masse et leur variété, support contenu, rendent obligatoire une fonction logistique de simple gestion matérielle. Ne serait-ce qu en termes logistiques, on ne peut pas se permettre de laisser s accumuler au fond des caves des masses de documents. Nous sommes dans l ère informatique depuis au moins 20 ans et le paradoxe est que le papier a plutôt eu tendance à augmenter alors qu on nous avait annoncé, lors du congrès international des archives en 1984 à Bonn par exemple, le bureau sans papiers pour demain. Nous en sommes extrêmement loin. Cette fonction est par ailleurs obligatoire : Comme c est le cas dans l administration, une partie notable des documents produits par l entreprise est élaborée, constituée et conservée pour répondre aux obligations de textes légaux, de règlements et plus généralement pour garantir le droit de la preuve vis-à-vis de contrôles internes ou externes, qu il s agisse du contrôle de gestion, du contrôle administratif, du contrôle fiscal. Le respect des obligations est souvent à la base de la définition de la durée et du support de conservation des documents. Nous reviendrons sur la notion de tableaux de gestion, qui est d ailleurs un terme peu clair en archivistique française. J aime assez le terme de calendrier de conservation qui au moins dit ce dont on parle. La fonction Archives est utilitaire, c est à dire qu au lieu de subir ou de constater l accumulation des documents, on organise l archivage en fonction de l utilité que l on assigne aux documents ou que l on découvre dans leur exploitation. Enfin, cette organisation est rentable : l archivage et l exploitation doivent trouver leur équilibre économique et doivent plus encore apporter à l entreprise une valeur ajoutée qui sera d autant plus forte que la fonction Archives est rattachée au plus haut niveau du management. D une certaine façon, on ne peut faire l économie de cette fonction Archives : il est bien clair que pour qu une organisation fonctionne mieux, pour qu elle soit en mesure de ne pas recréer la poudre en permanence, pour qu elle soit en mesure de capitaliser sur l expérience des professionnels précédents, il n y a pas le choix, les entreprises sont dans l obligation d organiser la fonction Archives. C est ce que constate l entreprise. Comment est-ce que cette problématique de l entreprise rencontre la logique des archives en France qui sont une politique et une logique développées dans le cadre du secteur public depuis la Révolution française? La politique des archives en France La Révolution française a affirmé un certain nombre de principes, d obligations de conservation, de communicabilité des documents, même si, dans les faits, ces principes ont mis presque un siècle à se mettre en place et si, la nature organique des dossiers, qui doivent être le reflet de l activité de tel ou tel organisme, a mis du temps à être reconnue. Nous fonctionnons dans les archives selon deux principes qui sont le principe du respect de provenance et le principe du respect des fonds. Ces principes n ont vraiment été élaborés et mis en œuvre qu à partir du milieu du 19 e siècle en France et je ne suis pas sûr que, dans un assez grand nombre d organismes, à l heure actuelle, ils soient parfaitement respectés. Dans les services publics c est le cas mais dans les archives d entreprise, c est une autre affaire et je pense que c est aussi ce que peut nous apporter le Records management. 7

9 Que sont les archives en France? Il y a une définition légale qui est la première d ailleurs donnée en 1979 depuis la Révolution française. C est le texte de la loi du 3 janvier «Les archives sont l ensemble des documents quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel produits ou reçus par toute personne physique ou moral et par tout service ou organisme public ou privé, dans l exercice de leur activité». Ce texte est d une immense ambition et son application s est révélée très difficile puisque ce que dit ce texte c est que le statut d archive fait partie du document dès sa création. Ce n est pas l ancienneté qui fait les archives. Cela veut dire que le mot français «archive» correspond à deux termes utilisés par nos collègues anglophones : - le terme «records» qui désigne les documents en cours de création ou utilisés quotidiennement et que les archivistes ont d ailleurs retraduit dans leur jargon sous le terme «archives courantes» mais justement en le tirant vers les archives - le terme «archives» lui-même qui s applique plutôt aux documents qui ne sont plus nécessaires au travail courant et qui ont été transférés dans un dépôt d archives. Cette notion donne aux services publics d archives et à la Direction des Archives de France en principe un champ d intervention extrêmement large. Les archives par ailleurs fonctionnent clairement depuis une cinquantaine d années sous l axe de la théorie des trois âges des archives. On distingue en France archives courantes, archives intermédiaires et archives définitives. Ces trois âges ont définitivement été posés dans la pratique archivistique par Theodore R. Schellenberg dans son manuel «Modern Archival Principles and Techniques» paru en Cette doctrine a été très clairement intégrée par les archivistes français sous l influence de quelques grands archivistes comme Yves Pérotin qui a introduit la notion de pré-archivage, d archives intermédiaires alors qu il était Directeur des Archives de Paris, ou Michel Duchein qui a été inspecteur général des Archives de France après avoir été directeur du service technique de la Direction des Archives de France. A tel point que le décret n du 3 décembre 1979 qui pose la compétence des services d archives publics en France définit clairement ces notions. Nous avons donc en France un texte réglementaire qui dit ce que sont les archives courantes, les archives intermédiaires et les archives définitives. Plus exactement, il ne dit pas ce que sont les archives définitives mais c est ce qu il reste par défaut lorsque l on retire les deux premières catégories. La définition des archives courantes est la suivante : «Sont considérées comme archives courantes les documents qui sont d utilisation habituelle pour l activité des services, établissements et organismes qui les ont produits ou reçus». Ensuite, il faudra expliquer ce qu est l utilisation habituelle, ce qui n est pas simple. Deuxièmement, «Sont considérés comme archives intermédiaires les documents qui : a) - ont cessé d'être considérés comme archives courantes ; b) - ne peuvent encore, en raison de leur intérêt administratif, faire l'objet de tri et d'élimination». Nous avons là une notion introduite par la pratique archivistique française qui est la notion de durée d utilité administrative, qui convient très bien pour la partie des documents couverte par des textes réglementaires et légaux mais qui est une notion un petit peu compliquée pour d autres types de documents. La théorie des trois âges définit donc les différentes phases de la vie des documents. Elle a été élaborée dans un contexte où l archivage concernait essentiellement des documents sur support papier. On peut à ce titre noter qu il existe une équivalence entre chacun des âges et le lieu de conservation physique des archives. On peut dire de façon schématique que les archives courantes sont conservées dans le bureau, les archives intermédiaires sont censées être dans un dépôt de préarchivage en principe géré par la structure de production de ces documents et enfin les archives définitives sont dans un dépôt d archives, en principe relevant d une autre administration que le service 8

10 producteur. C est le schéma des archives publiques en France. Ce n est pas la façon dont fonctionnent les archives d entreprise dans la plupart des cas. Cette théorie repose, non pas sur l analyse de l information contenue dans chaque document mais sur le constat matériel de la manière dont les archives, sur support traditionnel, sont ordinairement traitées. Il est légitime de s interroger sur la possibilité d adapter le modèle de Schellenberg à un contexte d information dématérialisée et c est bien le contexte dans lequel nous sommes, dans lequel le contenu prime sur le support physique. Voici, à l occasion de ces quelques remarques, les questions qui se posent : quelle est effectivement l utilité de la fonction Archives pour un organisme? S agit-il uniquement de respecter des textes? De gérer des surfaces? D être dans une logique économique? Ou bien nous situons nous dans une logique de capitalisation des connaissances? Le Records Management Le Records Management vient à un moment où on ne peut plus se dire «on garde les archives parce que cela peut toujours un jour servir». C est un contexte que l on trouve encore souvent, quels que soient les principes que je vous ai donnés en introduction. On est effaré de penser que Airbus, par exemple, ne saurait pas forcément reconstruire les différentes versions qui sont les siennes par manque de gestion organisée de ses documents. On est effaré de penser que la NASA ne serait plus en mesure, à l heure actuelle, à partir des connaissances acquises dans les années soixante, de renvoyer un homme sur la lune. Faut-il en permanence recréer des dossiers et ne pas capitaliser l information? C est je crois à ce moment qu arrive de façon intéressante cette notion de Records management pour renverser la perspective du métier des archives. Je suis archiviste, je vous présente donc le Records management au regard d une inscription dans la pratique archivistique. Le Records management en tant que tel n est pas apparu avec la norme ISO Je n ai pas été associé directement à la traduction de la norme australienne dans le contexte français dans le cadre de la CN 11. J ai suivi avec intérêt ces travaux. J ai sans doute fait partie de ces gens qui, en 1996, ont fait en sorte que cette norme ne soit pas considérée comme un document n intéressant que l information-documentation dans les entreprises et à peine les archives. Nous avons été quelques archivistes d entreprise à faire en sorte que la Direction des Archives de France se sente concernée par le sujet, même si elle a du mal à l heure actuelle à produire un document un peu normatif sur le sujet. Je suis bien sûr avec beaucoup d intérêt le développement les travaux de la CN 11 et nous essayons à la RATP de mener, à partir de notre expérience d archivistes, quelques expériences de Records Management. Le Records Management est une notion qui apparaît aux Etats-Unis pendant l entre deux guerres. Il y a, au début des années 20, avec toute l évolution technologique d un certain nombre de pratiques du secrétariat, une volonté d être en mesure de gérer autrement la production documentaire dans le bureau. Dans ce cadre, Erin Wharren est à l origine de la création de l ARMA aux Etats-Unis (Association of Records Managers and Administrators. Aux Etats-Unis, en 1943, le «Records Disposal Act» publié par les National Archives affirme la responsabilité et le contrôle des archivistes sur les documents en circulation au sein des services des administrations avant même le versement au dépôt d archives. Au lendemain de la seconde guerre mondiale une division Records Management est mise en place à l intérieur de ces Archives nationales qui d ailleurs ont pris le nom il y a moins de dix ans de «National Archives and Records Administration». C est donc une notion qui est pleinement intégrée par les archivistes publics outre-atlantique. 9

11 Parallèlement, on ne peut pas complètement faire l impasse sur des pratiques anciennes dans les pays européens : c est la pratique de la Registratur, c est la pratique du bureau d ordre dans les administrations françaises sous l Ancien Régime et pendant tout le 19 e siècle et une grande partie du 20 e. Cette pratique tend à organiser l information selon des organigrammes assez figés mais cette pratique permet de retrouver l information. Le Records Management n'est pas apparu soudainement parce que nos collègues australiens ont décidé que c était une notion importante par rapport à leur pratique dans les administrations publiques et parce qu il y a effectivement une qualité de dialogue entre administrations, responsables au sein de ces administrations à tous les niveaux archivistes et aussi chercheurs en Australie. C est effectivement un point important dans le développement du Records Management mais ce n est pas la seule origine. Depuis l entrée en vigueur de la norme et une définition plus précise des pratiques telle que l annonce la norme, on assiste à une promotion de la fonction. La gestion des archives courantes et intermédiaires intéresse les entreprises, les professionnels de l information qui y voient de nouvelles perspectives de modes de travail. Le Records Management peut se poser en complément du service des archives. Objectifs du Records Management Un des buts principaux du Records Management est d estimer la valeur d un document pour l usager interne, c est-à-dire que nous nous situons dans la logique de répondre à la demande du client interne. Nous ne nous situons plus dans un système où nous recevons après coup des documents produits dans un contexte que nous ne contrôlons pas, nous sommes interrogés par les responsables d activités qui nous disent : «nous savons que vous êtes les experts et nous souhaitons que vous nous disiez comment organiser notre information à partir de nos besoins». C est le responsable de l activité qui définit ses besoins et le Records Manager, archiviste apporte sa compétence face à cette demande du client interne. L archiviste se préoccupe du contenu en amont et sur ce plan, il rencontre le métier du documentaliste. Cette traçabilité de l information au sein de l entreprise est-elle un nouveau métier? Ce métier associet-il les compétences des différents professionnels de l information pour permettre un meilleur fonctionnement de l organisme? Le Records Management au sein de l entreprise Il est très important d insister sur cette notion de traçabilité de l information et cette traçabilité de l information est une notion dont ont besoin les entreprises pour être plus efficaces. Le cycle de vie du document considère trois instants : le T0 qui est la création, la validation du dossier en tant que tel et le Records Management s'affirme très clairement comme fonctionnant sur T0, peut-être ensuite un peu la partie archives intermédiaires (T1) c est en tout cas comme cela que l affirme la Direction des Archives de France avec une circulaire du 2 novembre 2001 qui suggère aux administrations de mettre en place des dépôts de pré-archivage à partir d une lecture un peu large de la norme sur le Records Management enfin T2 qui est l échéance légale ou interne, l entrée dans la phase archives définitives, qui en principe ne concerne pas le Records Management. En tout cas c est comme cela que se positionne la norme. Je serais très prudent par rapport à cette affirmation, j ai une vision un peu plus large. La période qui court entre la date de création et celle de l échéance T2 est variable d une à plusieurs dizaines d années, cela peut aller dans notre réglementation française jusqu à 90 ans (mais il ne faut pas confondre le délai de conservation avec le délai de libre communicabilité). L intervention des archivistes est liée aux contingences matérielles de service, manque de place, déménagement, départs d agents, pertes. Je n insisterais jamais assez sur les grandes opportunités ou les grands risques que sont les déménagements pour les archivistes. C est l occasion de récupérer de la mémoire documentaire 10

12 souvent en vrac mais c est au moins une occasion de sauver les archives d une entreprise. A l échéance qui tombe à T2, les documents sont détruits avec le visa du service propriétaire ou peuvent ensuite être éventuellement conservés au titre du patrimoine de l entreprise. Définition du Records Management selon la norme ISO Cette norme comprend deux parties. La première partie donne les principes et la politique d implantation, la stratégie de communication au sein des organismes. La deuxième partie est un guide plus pratique sur la façon de fonctionner en terme d organisation des services. Le Records Management est défini comme un champ de l organisation et de la gestion en charge d un contrôle efficace et systématique de la création, de la réception, de la conservation, de l utilisation et du sort final des documents d archives y compris des méthodes de fixation et de préservation de la preuve et de l information liées à la forme des documents. Il est intéressant de noter qu on parle dans cette norme du sort final des documents. A ce titre il paraît un peu artificiel de se poser la question du sort final au niveau des archives intermédiaires et de ne pas envisager dès le départ la vocation définitive des archives, d autant plus que l utilité interne peut aussi se retrouver au niveau de la conservation définitive. Le périmètre du Records Management est la maîtrise à tous les niveaux de tous les documents organiques d une entreprise ou d un organisme (définition qui englobe le secteur privé comme le secteur public) quels que soient leurs supports, entre TO et T2. On ne se pose pas la question de la conservation définitive, on se pose la question de l utilité opérationnelle des documents. Les objectifs de la norme La norme est extrêmement ambitieuse et je dois avouer que je n ai pas encore d exemples mais peutêtre dans le secteur bancaire en tout cas certainement pas à la RATP où nous sommes en mesure de remplir ce premier objectif, c est-à-dire définir les documents à créer et les informations qu ils comprennent.. En revanche, en ce qui concerne la définition des méthodes et procédures pour organiser et gérer ces documents, nous sommes en plein dans notre métier : ce sont les plans de classement, les chartes d archivage, les tableaux de gestion et une notion qui remplace ce que nous appelions il y a 15 ou 20 ans les tris et éliminations des archives, c est la notion d évaluation des archives (appraisal), qui est vraiment une notion nouvelle et qui doit beaucoup et à l arrivée des archives électroniques et à l arrivée du Records Management. Il faut ensuite être en mesure de gérer ces procédures ce qui peut pas se faire uniquement par le service documentation-information. Cela implique la mise en place d un réseau de correspondants information-documentation et/ou d un réseau de correspondants archives ; il s agit de faire vivre ce réseau et c est l objectif d un service central de coordination de l organisation documentaire au sein d un organisme que de contrôler et d auditer ces procédures en permanence. Quelles sont les bonnes questions qu il convient de se poser au moment de la mise en place d un système de Records Management? Dans un premier temps, de quel document a besoin l organisme? sous quelle forme?, papier, électronique microfilm?. Quelles méta-données doit-on prévoir? Cette notion de méta-donnée est une notion essentielle dans la mesure où elle permet de comprendre le contexte de création et d une certaine façon, bien sûr c est associé aux documents électroniques mais tout le mouvement de normalisation que nous connaissons dans le métier des archives sous l influence d ailleurs des autres métiers de l information- 11

IMPORTANT / IMPORTANT:

IMPORTANT / IMPORTANT: Replacement of the old version 2.50. Procedure of installation and facility updates. New presentation. Remplacer l ancienne version 2.50. Procédure d installation et de mise à jour facilitée. Nouvelle

Mehr

Anleitung für FTP-Zugriff auf Apostroph Group

Anleitung für FTP-Zugriff auf Apostroph Group Anleitung für FTP-Zugriff auf Apostroph Group 1. Den Microsoft Windows-Explorer (NICHT Internet-Explorer) starten 2. In der Adresse -Zeile die Adresse ftp://ftp.apostroph.ch eingeben und Enter drücken:

Mehr

COMPUTER: Mission Berlin. Le 9 novembre 1989, vingt heures, trente minutes. Vous avez trente minutes pour sauver l Allemagne. Vous devez faire vite.

COMPUTER: Mission Berlin. Le 9 novembre 1989, vingt heures, trente minutes. Vous avez trente minutes pour sauver l Allemagne. Vous devez faire vite. Épisode 23 À plus tard Anna est emmenée à mobylette jusqu à la Bernauer Straße. Le bon samaritain n est autre qu Emre Ogur, qui lui souhaite bonne chance. Mais cela suffira-t-il pour échapper à la femme

Mehr

Labour law and Consumer protection principles usage in non-state pension system

Labour law and Consumer protection principles usage in non-state pension system Labour law and Consumer protection principles usage in non-state pension system by Prof. Dr. Heinz-Dietrich Steinmeyer General Remarks In private non state pensions systems usually three actors Employer

Mehr

Campus. AZEK Campus Program October December 2015. www.azek.ch/campus. Location/Date Theme/Speakers Language/Address. October 2015.

Campus. AZEK Campus Program October December 2015. www.azek.ch/campus. Location/Date Theme/Speakers Language/Address. October 2015. October 2015 «Basic» Campus Tax October 02, 2015 France October 27, 2015 Belgium October 27, 2015 United Kingdom November 10, 2015 Spain November 11, 2015 Italy November 11, 2015 «Basic» Campus Tax November

Mehr

Bathymetrische Untersuchen in CH Seen Analyses bathymétriques dans les lacs CH. Kolloquium Colloque / 20.02.2009

Bathymetrische Untersuchen in CH Seen Analyses bathymétriques dans les lacs CH. Kolloquium Colloque / 20.02.2009 armasuisse Bathymetrische Untersuchen in CH Seen Analyses bathymétriques dans les lacs CH Kolloquium Colloque / 20.02.2009 F. Anselmetti / R. Artuso / M. Rickenbacher / W. Wildi Agenda Einführung 10, Introduction

Mehr

du 5 décembre 2006 (Etat au 6 novembre 2013) vom 5. Dezember 2006 (Stand am 6. November

du 5 décembre 2006 (Etat au 6 novembre 2013) vom 5. Dezember 2006 (Stand am 6. November Recueil systématique 4..0.4 Règlement du 5 décembre 006 (Etat au 6 novembre 0) pour les étudiants et étudiantes ayant le droit comme branche secondaire Reglement vom 5. Dezember 006 (Stand am 6. November

Mehr

team Wir übernehmen Ihre Projekte vollumfänglich und bieten Ihnen einen Top-Service für:

team Wir übernehmen Ihre Projekte vollumfänglich und bieten Ihnen einen Top-Service für: team team AVP est leader dans le domaine du graphisme architectural en Suisse et présent à Lausanne, à Zurich et dans plusieurs pays. Notre équipe, composée d architectes, designers et graphistes, met

Mehr

Vos clés importantes en sécurité grâce au porte-clés KeyFound Ihre wichtigen Schlüssel sind sicher dank KeyFound

Vos clés importantes en sécurité grâce au porte-clés KeyFound Ihre wichtigen Schlüssel sind sicher dank KeyFound Vos clés importantes en sécurité grâce au porte-clés KeyFound Ihre wichtigen Schlüssel sind sicher dank KeyFound KEYFOUND! Leader en Suisse et recommandé par les assurances et les services de police. Marktführer

Mehr

p^db=`oj===pìééçêíáåñçêã~íáçå=

p^db=`oj===pìééçêíáåñçêã~íáçå= p^db=`oj===pìééçêíáåñçêã~íáçå= Error: "Could not connect to the SQL Server Instance" or "Failed to open a connection to the database." When you attempt to launch ACT! by Sage or ACT by Sage Premium for

Mehr

Nr. 12 March März Mars 2011

Nr. 12 March März Mars 2011 Nr. 12 March März Mars 2011 Sound Edition Benz Patent Motor Car 1886 - Limited edition Highly detailed precision model of the first Benz automobile, in an elegant Mercedes- Benz Museum gift box and limited

Mehr

Innovative Ansätze für eine Verlagerung im transalpinen Güterverkehr

Innovative Ansätze für eine Verlagerung im transalpinen Güterverkehr Fachtagung: Innovative Ansätze für eine Verlagerung im transalpinen Güterverkehr Journée technique: Approches innovatrices dans le transfert du trafic marchandises transalpin 23. September 2009 Hotel Arte,

Mehr

Architekturseile von Jakob

Architekturseile von Jakob Swiss competence Architekturseile von Jakob Rope Systems stehen gleichermassen für Tradition und Innovation. Profitieren Sie von unseren unzähligen erfolgreich realisierten Projekten. Câbles d architecture

Mehr

Aus- und Weiterbildung in «Wissenschaftliche Integrität» 2. nationaler Vernetzungsanlass für Fachpersonen im Bereich wissenschaftliche Integrität

Aus- und Weiterbildung in «Wissenschaftliche Integrität» 2. nationaler Vernetzungsanlass für Fachpersonen im Bereich wissenschaftliche Integrität Aus- und Weiterbildung in «Wissenschaftliche Integrität» 2. nationaler Vernetzungsanlass für Fachpersonen im Bereich wissenschaftliche Integrität Formation pré- et postgraduée en «intégrité scientifique»

Mehr

Electronic components within the VLT are susceptible to Electrostatic Discharge

Electronic components within the VLT are susceptible to Electrostatic Discharge VLT Instruction LCP Remote kit VLT 5000 Series and VLT 6000 HVAC Compact IP 54 Drives and Controls Montering, Mounting, Montage, Installation VLT 5001-5006, 200/240 V, VLT 5001-5011, 380/500 V VLT 6002-6005,

Mehr

Ihre wichtigen Schlüssel sind sicher dank KeyFound Vos clés importantes en sécurité grâce au porte-clés KeyFound

Ihre wichtigen Schlüssel sind sicher dank KeyFound Vos clés importantes en sécurité grâce au porte-clés KeyFound Ihre wichtigen Schlüssel sind sicher dank KeyFound Vos clés importantes en sécurité grâce au porte-clés KeyFound KEYFOUND! Marktführer in der Schweiz und empfohlen von Versicherungen und Polizeidienststellen.

Mehr

KURZANLEITUNG. Firmware-Upgrade: Wie geht das eigentlich?

KURZANLEITUNG. Firmware-Upgrade: Wie geht das eigentlich? KURZANLEITUNG Firmware-Upgrade: Wie geht das eigentlich? Die Firmware ist eine Software, die auf der IP-Kamera installiert ist und alle Funktionen des Gerätes steuert. Nach dem Firmware-Update stehen Ihnen

Mehr

Einsatz einer Dokumentenverwaltungslösung zur Optimierung der unternehmensübergreifenden Kommunikation

Einsatz einer Dokumentenverwaltungslösung zur Optimierung der unternehmensübergreifenden Kommunikation Einsatz einer Dokumentenverwaltungslösung zur Optimierung der unternehmensübergreifenden Kommunikation Eine Betrachtung im Kontext der Ausgliederung von Chrysler Daniel Rheinbay Abstract Betriebliche Informationssysteme

Mehr

Prediction Market, 28th July 2012 Information and Instructions. Prognosemärkte Lehrstuhl für Betriebswirtschaftslehre insbes.

Prediction Market, 28th July 2012 Information and Instructions. Prognosemärkte Lehrstuhl für Betriebswirtschaftslehre insbes. Prediction Market, 28th July 2012 Information and Instructions S. 1 Welcome, and thanks for your participation Sensational prices are waiting for you 1000 Euro in amazon vouchers: The winner has the chance

Mehr

1. General information... 2 2. Login... 2 3. Home... 3 4. Current applications... 3

1. General information... 2 2. Login... 2 3. Home... 3 4. Current applications... 3 User Manual for Marketing Authorisation and Lifecycle Management of Medicines Inhalt: User Manual for Marketing Authorisation and Lifecycle Management of Medicines... 1 1. General information... 2 2. Login...

Mehr

Educational technologists in higher education: innovators, supporters and managers

Educational technologists in higher education: innovators, supporters and managers Eduhub Days 2010 Educational technologists in higher education: innovators, supporters and managers Responses to the Questions provided with Conference Registration Process Who we are? Job description

Mehr

Libres. Annonces publicitaires 2o14. Physiothérapie - Ostéopathie - Concepts globaux. Informations générales allgemeine Informationen Formats Formate

Libres. Annonces publicitaires 2o14. Physiothérapie - Ostéopathie - Concepts globaux. Informations générales allgemeine Informationen Formats Formate Libres Physiothérapie - Ostéopathie - Concepts globaux Annonces publicitaires 2o14 Informations générales allgemeine Informationen Formats Formate Tarifs Tarife Délais & parutions Termine & Erscheinungen

Mehr

Titelbild1 ANSYS. Customer Portal LogIn

Titelbild1 ANSYS. Customer Portal LogIn Titelbild1 ANSYS Customer Portal LogIn 1 Neuanmeldung Neuanmeldung: Bitte Not yet a member anklicken Adressen-Check Adressdaten eintragen Customer No. ist hier bereits erforderlich HERE - Button Hier nochmal

Mehr

Exercise (Part XI) Anastasia Mochalova, Lehrstuhl für ABWL und Wirtschaftsinformatik, Kath. Universität Eichstätt-Ingolstadt 1

Exercise (Part XI) Anastasia Mochalova, Lehrstuhl für ABWL und Wirtschaftsinformatik, Kath. Universität Eichstätt-Ingolstadt 1 Exercise (Part XI) Notes: The exercise is based on Microsoft Dynamics CRM Online. For all screenshots: Copyright Microsoft Corporation. The sign ## is you personal number to be used in all exercises. All

Mehr

Conférence de presse 21 avril 2015 Medienkonferenz 21.April 2015

Conférence de presse 21 avril 2015 Medienkonferenz 21.April 2015 Conférence de presse 21 avril 2015 Medienkonferenz 21.April 2015 1 Sommaire Inhaltsverzeichnis Introduction Einführung Christian Nanchen Commission des jeunes du canton du Valais Jugendkommission des Kantons

Mehr

Patentrelevante Aspekte der GPLv2/LGPLv2

Patentrelevante Aspekte der GPLv2/LGPLv2 Patentrelevante Aspekte der GPLv2/LGPLv2 von RA Dr. Till Jaeger OSADL Seminar on Software Patents and Open Source Licensing, Berlin, 6./7. November 2008 Agenda 1. Regelungen der GPLv2 zu Patenten 2. Implizite

Mehr

Sprachwahl. Newsletter deutsch Newsletter français. Klicken Sie hier, falls dieser Newsletter nicht korrekt dargestellt wird.

Sprachwahl. Newsletter deutsch Newsletter français. Klicken Sie hier, falls dieser Newsletter nicht korrekt dargestellt wird. Klicken Sie hier, falls dieser Newsletter nicht korrekt dargestellt wird. Newsletter Nr. 4, Juli 2014 Sprachwahl Newsletter deutsch Newsletter français. Editorial Liebe Leserin, lieber Leser Nun ist es

Mehr

Standalone D/E/F/I (Version Upgrade not included) Upgrade from Titanium 2004, 2005 or Platinum 7 to Titanium 2006

Standalone D/E/F/I (Version Upgrade not included) Upgrade from Titanium 2004, 2005 or Platinum 7 to Titanium 2006 STANDALONE Panda OEM STANDARD License Fee per User in CHF Type of OEM Price per CD/License Minimum Order Value Type 1 user 2 and more users Reseller Enduser 50 copies New Business New Business Titanium

Mehr

USBASIC SAFETY IN NUMBERS

USBASIC SAFETY IN NUMBERS USBASIC SAFETY IN NUMBERS #1.Current Normalisation Ropes Courses and Ropes Course Elements can conform to one or more of the following European Norms: -EN 362 Carabiner Norm -EN 795B Connector Norm -EN

Mehr

du 9 décembre 2013 vom 9. Dezember 2013

du 9 décembre 2013 vom 9. Dezember 2013 Recueil systématique..9 Règlement Reglement du 9 décembre 0 vom 9. Dezember 0 d application de l identité visuelle (Corporate Design) de l Université de Fribourg über die Anwendung der visuellen Identität

Mehr

Frequently asked Questions for Kaercher Citrix (apps.kaercher.com)

Frequently asked Questions for Kaercher Citrix (apps.kaercher.com) Frequently asked Questions for Kaercher Citrix (apps.kaercher.com) Inhalt Content Citrix-Anmeldung Login to Citrix Was bedeutet PIN und Token (bei Anmeldungen aus dem Internet)? What does PIN and Token

Mehr

ANTRAG AUF AKTIVMITGLIEDSCHAFT BEI SUISSE TROT ALS BESITZER MIT RENNFARBEN

ANTRAG AUF AKTIVMITGLIEDSCHAFT BEI SUISSE TROT ALS BESITZER MIT RENNFARBEN SUISSE TROT Les Longs-Prés / CP 175 CH 1580 AVENCHES Phone : (+41) 026 676 76 30 Fax : (+41) 026 676 76 39 E-mail : trot@iena.ch www.iena.ch SUISSE TROT ANTRAG AUF AKTIVMITGLIEDSCHAFT BEI SUISSE TROT ALS

Mehr

Bayerisches Landesamt für Statistik und Datenverarbeitung Rechenzentrum Süd. z/os Requirements 95. z/os Guide in Lahnstein 13.

Bayerisches Landesamt für Statistik und Datenverarbeitung Rechenzentrum Süd. z/os Requirements 95. z/os Guide in Lahnstein 13. z/os Requirements 95. z/os Guide in Lahnstein 13. März 2009 0 1) LOGROTATE in z/os USS 2) KERBEROS (KRB5) in DFS/SMB 3) GSE Requirements System 1 Requirement Details Description Benefit Time Limit Impact

Mehr

ISO 15504 Reference Model

ISO 15504 Reference Model Prozess Dimension von SPICE/ISO 15504 Process flow Remarks Role Documents, data, tools input, output Start Define purpose and scope Define process overview Define process details Define roles no Define

Mehr

Instruktionen Mozilla Thunderbird Seite 1

Instruktionen Mozilla Thunderbird Seite 1 Instruktionen Mozilla Thunderbird Seite 1 Instruktionen Mozilla Thunderbird Dieses Handbuch wird für Benutzer geschrieben, die bereits ein E-Mail-Konto zusammenbauen lassen im Mozilla Thunderbird und wird

Mehr

Ingenics Project Portal

Ingenics Project Portal Version: 00; Status: E Seite: 1/6 This document is drawn to show the functions of the project portal developed by Ingenics AG. To use the portal enter the following URL in your Browser: https://projectportal.ingenics.de

Mehr

CHAMPIONS Communication and Dissemination

CHAMPIONS Communication and Dissemination CHAMPIONS Communication and Dissemination Europa Programm Center Im Freistaat Thüringen In Trägerschaft des TIAW e. V. 1 CENTRAL EUROPE PROGRAMME CENTRAL EUROPE PROGRAMME -ist als größtes Aufbauprogramm

Mehr

Lehrstuhl für Allgemeine BWL Strategisches und Internationales Management Prof. Dr. Mike Geppert Carl-Zeiß-Str. 3 07743 Jena

Lehrstuhl für Allgemeine BWL Strategisches und Internationales Management Prof. Dr. Mike Geppert Carl-Zeiß-Str. 3 07743 Jena Lehrstuhl für Allgemeine BWL Strategisches und Internationales Management Prof. Dr. Mike Geppert Carl-Zeiß-Str. 3 07743 Jena http://www.im.uni-jena.de Contents I. Learning Objectives II. III. IV. Recap

Mehr

The poetry of school.

The poetry of school. International Week 2015 The poetry of school. The pedagogy of transfers and transitions at the Lower Austrian University College of Teacher Education(PH NÖ) Andreas Bieringer In M. Bernard s class, school

Mehr

du 29 janvier 2007 (Etat le 13 février 2013) vom 29. Januar 2007 (Stand am 13. Februar 2013)

du 29 janvier 2007 (Etat le 13 février 2013) vom 29. Januar 2007 (Stand am 13. Februar 2013) Recueil systématique 4..0..8 Règlement du 9 janvier 007 (Etat le 3 février 03) relatif au double diplôme de bachelor et de master Fribourg/Paris II Le Conseil de la Faculté de droit Vu la Convention du

Mehr

La Caisse centrale Desjardins du Québec, Montréal, Québec, Kanada CHF 210'000'000 Anleihe mit variabler Verzinsung 2008-2010 ISIN: CH 003 738 973 8

La Caisse centrale Desjardins du Québec, Montréal, Québec, Kanada CHF 210'000'000 Anleihe mit variabler Verzinsung 2008-2010 ISIN: CH 003 738 973 8 Festlegungsdatum 07.08.2009 11.08.2009 (inkl.) 11.11.2009 (exkl.) Anzahl Tage 92 Neuer Zinssatz 0,65667 % p.a. Fälligkeit 11.11.2009 Zürich, 07.08.2009 Festlegungsdatum 07.05.2009 11.05.2009 (inkl.) 11.08.2009

Mehr

31.6 TWh: Record volume on EPEX SPOT

31.6 TWh: Record volume on EPEX SPOT PRESS RELEASE Power Trading Results in December 2013 31.6 TWh: Record volume on EPEX SPOT Paris, 3 January 2014. In December 2013, a total volume of 31.6 TWh was traded on EPEX SPOT s Day-Ahead and Intraday

Mehr

eurex rundschreiben 094/10

eurex rundschreiben 094/10 eurex rundschreiben 094/10 Datum: Frankfurt, 21. Mai 2010 Empfänger: Alle Handelsteilnehmer der Eurex Deutschland und Eurex Zürich sowie Vendoren Autorisiert von: Jürg Spillmann Weitere Informationen zur

Mehr

EG-Konformitätserklärung EC-Declaration of Conformity CE-Déclaration de Conformité Wir (we; nous) R. STAHL Schaltgeräte GmbH, Am Bahnhof 30, D-74638 Waldenburg 9160/..-1.-11 erklären in alleiniger Verantwortung,

Mehr

Software development with continuous integration

Software development with continuous integration Software development with continuous integration (FESG/MPIfR) ettl@fs.wettzell.de (FESG) neidhardt@fs.wettzell.de 1 A critical view on scientific software Tendency to become complex and unstructured Highly

Mehr

Challenge Hardy Stocker CNJ Einzel / Individuelle

Challenge Hardy Stocker CNJ Einzel / Individuelle Challenge Hardy Stocker CNJ Einzel / Individuelle Kolin-Cup CNS Einzel / Individuelle 12. / 13. September 2015 In Zug Austragungsort Sporthalle Zug, General-Guisan-Strasse 2, Zug Hinweis für Bahnreisende:

Mehr

GIPS 2010 Gesamtüberblick. Dr. Stefan J. Illmer Credit Suisse. Seminar der SBVg "GIPS Aperitif" 15. April 2010 Referat von Stefan Illmer

GIPS 2010 Gesamtüberblick. Dr. Stefan J. Illmer Credit Suisse. Seminar der SBVg GIPS Aperitif 15. April 2010 Referat von Stefan Illmer GIPS 2010 Gesamtüberblick Dr. Stefan J. Illmer Credit Suisse Agenda Ein bisschen Historie - GIPS 2010 Fundamentals of Compliance Compliance Statement Seite 3 15.04.2010 Agenda Ein bisschen Historie - GIPS

Mehr

Prof. Dr. Margit Scholl, Mr. RD Guldner Mr. Coskun, Mr. Yigitbas. Mr. Niemczik, Mr. Koppatz (SuDiLe GbR)

Prof. Dr. Margit Scholl, Mr. RD Guldner Mr. Coskun, Mr. Yigitbas. Mr. Niemczik, Mr. Koppatz (SuDiLe GbR) Prof. Dr. Margit Scholl, Mr. RD Guldner Mr. Coskun, Mr. Yigitbas in cooperation with Mr. Niemczik, Mr. Koppatz (SuDiLe GbR) Our idea: Fachbereich Wirtschaft, Verwaltung und Recht Simple strategies of lifelong

Mehr

Weiterbildung Datenschutzrecht Formation continue en droit de la protection des données

Weiterbildung Datenschutzrecht Formation continue en droit de la protection des données Weiterbildung Datenschutzrecht Formation continue en droit de la protection des données Programm / Programme 2012-2013 In Zusammenarbeit mit / En cooperation avec Allgemeine Informationen / Informations

Mehr

Disclaimer & Legal Notice. Haftungsausschluss & Impressum

Disclaimer & Legal Notice. Haftungsausschluss & Impressum Disclaimer & Legal Notice Haftungsausschluss & Impressum 1. Disclaimer Limitation of liability for internal content The content of our website has been compiled with meticulous care and to the best of

Mehr

APERO DOC FRANCO-ALLEMAND Forbach, 19.05.2011. Bérénice Kimpe Chargée de mission ABG-UFA / Referentin ABG-DFH

APERO DOC FRANCO-ALLEMAND Forbach, 19.05.2011. Bérénice Kimpe Chargée de mission ABG-UFA / Referentin ABG-DFH APERO DOC FRANCO-ALLEMAND Forbach, 19.05.2011 Bérénice Kimpe Chargée de mission ABG-UFA / Referentin ABG-DFH 1. Présentation de l UFA et de l ABG-Intelli agence 1. Vorstellung der DFH und der ABG-Intelli

Mehr

TMF projects on IT infrastructure for clinical research

TMF projects on IT infrastructure for clinical research Welcome! TMF projects on IT infrastructure for clinical research R. Speer Telematikplattform für Medizinische Forschungsnetze (TMF) e.v. Berlin Telematikplattform für Medizinische Forschungsnetze (TMF)

Mehr

tanja.zivanovic@alpinamed.ch

tanja.zivanovic@alpinamed.ch Antrag für die Erstvalidierung eines Fort- oder Weiterbildungskurses - Demande de première validation d un cours de formation continue ou de perfectionnement Angaben zum Antragssteller - Information sur

Mehr

SVEK/ASCH/ASCA - Montreux 05.06.08

SVEK/ASCH/ASCA - Montreux 05.06.08 Présentations rapides Kurzvorstellungen Serveur intercommunal Riviera Interkommunaler Server Riviera - Guichet virtuel Online Schalter Trudi Pellegrinon - Philippe Dierickx - Laurent Baour OFISA Informatique

Mehr

iclimber-er Vertic-Log mit / avec / con / with

iclimber-er Vertic-Log mit / avec / con / with iclimber-er mit / avec / con / with Vertic-Log Entwickelt mit Schweizer Bergführern Développé avec Guides de Montagnes Suisse Realizzato con le guide delle montagne svizzere Developed with Swiss Mountain

Mehr

Exercise (Part II) Anastasia Mochalova, Lehrstuhl für ABWL und Wirtschaftsinformatik, Kath. Universität Eichstätt-Ingolstadt 1

Exercise (Part II) Anastasia Mochalova, Lehrstuhl für ABWL und Wirtschaftsinformatik, Kath. Universität Eichstätt-Ingolstadt 1 Exercise (Part II) Notes: The exercise is based on Microsoft Dynamics CRM Online. For all screenshots: Copyright Microsoft Corporation. The sign ## is you personal number to be used in all exercises. All

Mehr

Reflections. Neuheiten Nouveautés

Reflections. Neuheiten Nouveautés Reflections Neuheiten Nouveautés 2012 Spiegel faszinieren! Les miroirs exercent une fascination sur l homme! LED Lights mit Power-LED avec Power-LED So individuell wie der Betrachter ist damit auch die

Mehr

Application Form ABOUT YOU INFORMATION ABOUT YOUR SCHOOL. - Please affix a photo of yourself here (with your name written on the back) -

Application Form ABOUT YOU INFORMATION ABOUT YOUR SCHOOL. - Please affix a photo of yourself here (with your name written on the back) - Application Form ABOUT YOU First name(s): Surname: Date of birth : Gender : M F Address : Street: Postcode / Town: Telephone number: Email: - Please affix a photo of yourself here (with your name written

Mehr

Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA)

Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA) Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA) 3. Informations- und Konsultationsveranstaltung IGE, 19. November 2010 Agenda 14h30 14h45 15h00 17h15 Willkommen Zusammenfassung letzter Veranstaltung aktueller

Mehr

fischerwerke GmbH & Co. KG Geltungsbereich: Entwicklung, Produktion und Vertrieb von Kunststoff-, Metall- und chemischen Befestigungssystemen

fischerwerke GmbH & Co. KG Geltungsbereich: Entwicklung, Produktion und Vertrieb von Kunststoff-, Metall- und chemischen Befestigungssystemen ZERTIFIKAT Hiermit wird bescheinigt, dass mit den im Anhang gelisteten Standorten ein Umweltmanagementsystem eingeführt hat und anwendet. Geltungsbereich: Entwicklung, Produktion und Vertrieb von Kunststoff-,

Mehr

Newsletter 06/2015. Cher partenaire, Voici les dernières nouvelles [SIGRS - GISOR]...

Newsletter 06/2015. Cher partenaire, Voici les dernières nouvelles [SIGRS - GISOR]... Newsletter 06/2015 Cher partenaire, Voici les dernières nouvelles [SIGRS - GISOR]... Liebe Partnerin, lieber Partner, Anbei die letzten [GISOR - SIGRS] Neuigkeiten... Workshop SIGRS Le groupe d experts

Mehr

Extract of the Annotations used for Econ 5080 at the University of Utah, with study questions, akmk.pdf.

Extract of the Annotations used for Econ 5080 at the University of Utah, with study questions, akmk.pdf. 1 The zip archives available at http://www.econ.utah.edu/ ~ ehrbar/l2co.zip or http: //marx.econ.utah.edu/das-kapital/ec5080.zip compiled August 26, 2010 have the following content. (they differ in their

Mehr

Kybernetik Intelligent Agents- Decision Making

Kybernetik Intelligent Agents- Decision Making Kybernetik Intelligent Agents- Decision Making Mohamed Oubbati Institut für Neuroinformatik Tel.: (+49) 731 / 50 24153 mohamed.oubbati@uni-ulm.de 03. 07. 2012 Intelligent Agents Environment Agent Intelligent

Mehr

Field Librarianship in den USA

Field Librarianship in den USA Field Librarianship in den USA Bestandsaufnahme und Zukunftsperspektiven Vorschau subject librarians field librarians in den USA embedded librarians das amerikanische Hochschulwesen Zukunftsperspektiven

Mehr

SAP PPM Enhanced Field and Tab Control

SAP PPM Enhanced Field and Tab Control SAP PPM Enhanced Field and Tab Control A PPM Consulting Solution Public Enhanced Field and Tab Control Enhanced Field and Tab Control gives you the opportunity to control your fields of items and decision

Mehr

A central repository for gridded data in the MeteoSwiss Data Warehouse

A central repository for gridded data in the MeteoSwiss Data Warehouse A central repository for gridded data in the MeteoSwiss Data Warehouse, Zürich M2: Data Rescue management, quality and homogenization September 16th, 2010 Data Coordination, MeteoSwiss 1 Agenda Short introduction

Mehr

DEUTSCHEN AUSGABE DES INTERNATIONALEN ELEKTROTECHNISCHEN WÖRTERBUCHS, TEIL 732:2010-10 AUTORISIERTE ÜBERSETZUNG VON IEC 60050-732:2010-06

DEUTSCHEN AUSGABE DES INTERNATIONALEN ELEKTROTECHNISCHEN WÖRTERBUCHS, TEIL 732:2010-10 AUTORISIERTE ÜBERSETZUNG VON IEC 60050-732:2010-06 DKE Deutsche Kommission Elektrotechnik Elektronik Informationstechnik im DIN und VDE Deutsches Mitglied in IEC und CENELEC BILDER ZUR DEUTSCHEN AUSGABE DES INTERNATIONALEN ELEKTROTECHNISCHEN WÖRTERBUCHS,

Mehr

-Which word (lines 47-52) does tell us that Renia s host brother is a pleasant person?

-Which word (lines 47-52) does tell us that Renia s host brother is a pleasant person? Reading tasks passend zu: Open World 1 Unit 4 (student s book) Through a telescope (p. 26/27): -Renia s exchange trip: richtig falsch unkar? richtig falsch unklar: Renia hat sprachliche Verständnisprobleme.

Mehr

Nichttechnische Aspekte Hochverfügbarer Systeme

Nichttechnische Aspekte Hochverfügbarer Systeme Nichttechnische Aspekte Hochverfügbarer Systeme Kai Dupke Senior Product Manager SUSE Linux Enterprise kdupke@novell.com GUUG Frühjahrsfachgespräch 2011 Weimar Hochverfügbarkeit Basis für Geschäftsprozesse

Mehr

Anleitung / User Guide / Manuel d utilisation

Anleitung / User Guide / Manuel d utilisation Anleitung / User Guide / Manuel d utilisation Card Drive 3. Auflage / 3rd edition / 3ème édition für / for / pour Casablanca Card Drive Anleitung Allgemeines Herzlichen Glückwunsch zum Kauf des Zusatzgerätes

Mehr

Employment and Salary Verification in the Internet (PA-PA-US)

Employment and Salary Verification in the Internet (PA-PA-US) Employment and Salary Verification in the Internet (PA-PA-US) HELP.PYUS Release 4.6C Employment and Salary Verification in the Internet (PA-PA-US SAP AG Copyright Copyright 2001 SAP AG. Alle Rechte vorbehalten.

Mehr

Mash-Up Personal Learning Environments. Dr. Hendrik Drachsler

Mash-Up Personal Learning Environments. Dr. Hendrik Drachsler Decision Support for Learners in Mash-Up Personal Learning Environments Dr. Hendrik Drachsler Personal Nowadays Environments Blog Reader More Information Providers Social Bookmarking Various Communities

Mehr

Sage 30 (Winway Z) Update-Installationsanleitung Installation de l update Installazione per l update

Sage 30 (Winway Z) Update-Installationsanleitung Installation de l update Installazione per l update Sage 30 (Winway Z) Update-Installationsanleitung Installation de l update Installazione per l update Betriebswirtschaftliche Gesamtlösungen für Selbständige und kleine Unternehmen Logiciels de gestion

Mehr

Support Technologies based on Bi-Modal Network Analysis. H. Ulrich Hoppe. Virtuelles Arbeiten und Lernen in projektartigen Netzwerken

Support Technologies based on Bi-Modal Network Analysis. H. Ulrich Hoppe. Virtuelles Arbeiten und Lernen in projektartigen Netzwerken Support Technologies based on Bi-Modal Network Analysis H. Agenda 1. Network analysis short introduction 2. Supporting the development of virtual organizations 3. Supporting the development of compentences

Mehr

BK des animaux de la ferme. (dictées au brouillon), je questionne : Ist das eine Ziege? Les élèves disent Ja ou Schaf : mäh.

BK des animaux de la ferme. (dictées au brouillon), je questionne : Ist das eine Ziege? Les élèves disent Ja ou Schaf : mäh. Niveau : CE1/CE2 BAUERNHOFTIERE Pré-requis : Ist das ein(e)? séance Ja, das ist / Nein, das ist kein(e),,, 1 connaissances Formulations Culture/lexique Gram/phono Ist das ein Huhn? Das Huhn, das Ja, das

Mehr

Anleitung zur Schnellinstallation TFM-560X YO.13

Anleitung zur Schnellinstallation TFM-560X YO.13 Anleitung zur Schnellinstallation TFM-560X YO.13 Table of Contents Deutsch 1 1. Bevor Sie anfangen 1 2. Installation 2 Troubleshooting 6 Version 06.08.2011 1. Bevor Sie anfangen Packungsinhalt ŸTFM-560X

Mehr

Widerrufsbelehrung. Sie haben das Recht, binnen vierzehn Tagen ohne Angabe von Gründen diesen Vertrag zu widerrufen.

Widerrufsbelehrung. Sie haben das Recht, binnen vierzehn Tagen ohne Angabe von Gründen diesen Vertrag zu widerrufen. Widerrufsbelehrung Widerrufsrecht: Sie haben das Recht, binnen vierzehn Tagen ohne Angabe von Gründen diesen Vertrag zu widerrufen. Die Widerrufsfrist beträgt 14 Tage ab dem Tag an dem Sie oder ein von

Mehr

Technical Thermodynamics

Technical Thermodynamics Technical Thermodynamics Chapter 1: Introduction, some nomenclature, table of contents Prof. Dr.-Ing. habil. Egon Hassel University of Rostock, Germany Faculty of Mechanical Engineering and Ship Building

Mehr

XML Template Transfer Transfer project templates easily between systems

XML Template Transfer Transfer project templates easily between systems Transfer project templates easily between systems A PLM Consulting Solution Public The consulting solution XML Template Transfer enables you to easily reuse existing project templates in different PPM

Mehr

Inequality Utilitarian and Capabilities Perspectives (and what they may imply for public health)

Inequality Utilitarian and Capabilities Perspectives (and what they may imply for public health) Inequality Utilitarian and Capabilities Perspectives (and what they may imply for public health) 1 Utilitarian Perspectives on Inequality 2 Inequalities matter most in terms of their impact onthelivesthatpeopleseektoliveandthethings,

Mehr

Ausbildung von Kardiotechnikern BSc CP (Cardiovascular Perfusionist) Formation HES pour les perfusionistes

Ausbildung von Kardiotechnikern BSc CP (Cardiovascular Perfusionist) Formation HES pour les perfusionistes Konzeptvorschlag BSc CP - Proposition formation HES Ausbildung von Kardiotechnikern BSc CP (Cardiovascular Perfusionist) Formation HES pour les perfusionistes Dr. Beat Sottas 1 Konzeptvorschlag BSc CP

Mehr

Hochschule Esslingen. Modulbeschreibung TBB Internationale Technische Betriebswirtschaft. Inhaltsverzeichnis. Kanalstr. 33 73728 Esslingen

Hochschule Esslingen. Modulbeschreibung TBB Internationale Technische Betriebswirtschaft. Inhaltsverzeichnis. Kanalstr. 33 73728 Esslingen Kanalstr. 33 73728 Esslingen Inhaltsverzeichnis Seite 1 von 6 TBB602 MD International Business 2 Int.Marketing/-Finance & Case Studies Int.Business 3 International Conmmercial Law 5 Erläuterungen 6 Modul

Mehr

Societas Iuris Publici Europaei (SIPE)

Societas Iuris Publici Europaei (SIPE) Societas Iuris Publici Europaei (SIPE) TAGUNG CONGRESS CONGRÈS Nationale Identität aus staatlicher und europäischer Sicht National Identity from the National and European Perspective L identité nationale

Mehr

Quick guide 360-45011

Quick guide 360-45011 Quick guide A. KEUZE VAN DE TOEPASSING EN: SELECTION OF APPLICATION CHOIX D UNE APPLICATION DE: AUSWAHL DER ANWENDUNGSPROGRAMME DIM Memory Off DIM Memory = Off User: Display: 1. EXIT Press Niko (Back light)

Mehr

Customer-specific software for autonomous driving and driver assistance (ADAS)

Customer-specific software for autonomous driving and driver assistance (ADAS) This press release is approved for publication. Press Release Chemnitz, February 6 th, 2014 Customer-specific software for autonomous driving and driver assistance (ADAS) With the new product line Baselabs

Mehr

The world has changed: always on Marken erfordern neue, innovative Wege des Denken und Handeln um Konsumenten zu aktivieren und zu betreuen.

The world has changed: always on Marken erfordern neue, innovative Wege des Denken und Handeln um Konsumenten zu aktivieren und zu betreuen. welcome.success TO EMPORER YOUR BRAND AND SERVICE VALUES Über uns WE BUILD GREAT VALUES Als "full service marketing and brand communication"- Unternehmen verfügen wir über einen breiten Kompetenzpool,

Mehr

Markus BöhmB Account Technology Architect Microsoft Schweiz GmbH

Markus BöhmB Account Technology Architect Microsoft Schweiz GmbH Markus BöhmB Account Technology Architect Microsoft Schweiz GmbH What is a GEVER??? Office Strategy OXBA How we used SharePoint Geschäft Verwaltung Case Management Manage Dossiers Create and Manage Activities

Mehr

Farbpalette. Palette de coloris. Standardisation. Collaboration. Information. Learning. Support. Excellence in Process Management www.gs1.ch.

Farbpalette. Palette de coloris. Standardisation. Collaboration. Information. Learning. Support. Excellence in Process Management www.gs1.ch. Farbpalette Die Wahl der Farben für den Druck des Symbols ist von entscheidender Bedeutung. Ein ausreichender Kontrast zwischen dem Strichcode und dessen Hintergrund muss gegeben sein, damit die elektronischen

Mehr

TravelKid. TravelKid. Packaging Batman. 3616301912 Photos non contractuelles.

TravelKid. TravelKid. Packaging Batman. 3616301912 Photos non contractuelles. Packaging Batman TM TM TM TM TM TravelKid TravelKid TravelKid Siège auto groupe 0/1 pour les enfants de 0 a 18 Kg de la naissance à 4 ans. Ce siège auto est un dispositif de retenue pour enfants de la

Mehr

August Macke 1887-1914 Abschied, 1914 Museum Ludwig, Köln

August Macke 1887-1914 Abschied, 1914 Museum Ludwig, Köln August Macke 1887-1914 Abschied, 1914 Museum Ludwig, Köln Ideas for the classroom 1. Introductory activity wer?, was?, wo?, wann?, warum? 2. Look at how people say farewell in German. 3. Look at how people

Mehr

Algorithms for graph visualization

Algorithms for graph visualization Algorithms for graph visualization Project - Orthogonal Grid Layout with Small Area W INTER SEMESTER 2013/2014 Martin No llenburg KIT Universita t des Landes Baden-Wu rttemberg und nationales Forschungszentrum

Mehr

An Introduction to Monetary Theory. Rudolf Peto

An Introduction to Monetary Theory. Rudolf Peto An Introduction to Monetary Theory Rudolf Peto 0 Copyright 2013 by Prof. Rudolf Peto, Bielefeld (Germany), www.peto-online.net 1 2 Preface This book is mainly a translation of the theoretical part of my

Mehr

Wie bekommt man zusätzliche TOEFL-Zertifikate? Wie kann man weitere Empfänger von TOEFL- Zertifikaten angeben?

Wie bekommt man zusätzliche TOEFL-Zertifikate? Wie kann man weitere Empfänger von TOEFL- Zertifikaten angeben? Wie bekommt man zusätzliche TOEFL-Zertifikate? Wie kann man weitere Empfänger von TOEFL- Zertifikaten angeben? How do I get additional TOEFL certificates? How can I add further recipients for TOEFL certificates?

Mehr

Modul Strategic Management (PGM-07)

Modul Strategic Management (PGM-07) Modul Strategic Management (PGM-07) Beschreibung u. Ziele des Moduls Dieses Modul stellt als eine der wesentlichen Formen wirtschaftlichen Denkens und Handelns den strategischen Ansatz vor. Es gibt einen

Mehr

Interimsmanagement Auswertung der Befragungsergebnisse

Interimsmanagement Auswertung der Befragungsergebnisse Interimsmanagement Auswertung der Befragungsergebnisse Wien, April 2014 Status quo in Österreich Ca. 1/3 der befragten österreichischen Unternehmen haben bereits Interimsmanager beauftragt. Jene Unternehmen,

Mehr

Extended Ordered Paired Comparison Models An Application to the Data from Bundesliga Season 2013/14

Extended Ordered Paired Comparison Models An Application to the Data from Bundesliga Season 2013/14 Etended Ordered Paired Comparison Models An Application to the Data from Bundesliga Season 2013/14 Gerhard Tutz & Gunther Schauberger Ludwig-Maimilians-Universität München Akademiestraße 1, 80799 München

Mehr

Je vous mets au défi, cet après-midi, de compter le nombre de fois que le mot «innovation» sera prononcé.

Je vous mets au défi, cet après-midi, de compter le nombre de fois que le mot «innovation» sera prononcé. Mesdames et Messieurs, Je suis ici pour vous parler du projet de parc suisse de l innovation, qui est en train de naître au Parlement fédéral. Membre de la commission de la science, de l éducation et de

Mehr

Identity & Access Governance

Identity & Access Governance Identity & Access Governance Andreas Fuhrmann, Inf. Ing. ETH Geschäftsleitung SKyPRO AG andreas.fuhrmann@skypro.ch Fakten SKyPRO AG SKyPRO Gründung April 1987 CHF 300 000 AK 40 Mitarbeiter Sitz in Cham

Mehr

Introduction to the diploma and master seminar in FSS 2010. Prof. Dr. Armin Heinzl. Sven Scheibmayr

Introduction to the diploma and master seminar in FSS 2010. Prof. Dr. Armin Heinzl. Sven Scheibmayr Contemporary Aspects in Information Systems Introduction to the diploma and master seminar in FSS 2010 Chair of Business Administration and Information Systems Prof. Dr. Armin Heinzl Sven Scheibmayr Objective

Mehr

N 4 - OCTOBRE 2014 LA SURVEILLANCE SUR LE LIEU DE TRAVAIL DIE ÜBERWACHUNG AM ARBEITSPLATZ

N 4 - OCTOBRE 2014 LA SURVEILLANCE SUR LE LIEU DE TRAVAIL DIE ÜBERWACHUNG AM ARBEITSPLATZ N 4 - OCTOBRE 2014 LA SURVEILLANCE SUR LE LIEU DE TRAVAIL DIE ÜBERWACHUNG AM ARBEITSPLATZ LA SURVEILLANCE SUR LE LIEU DE TRAVAIL 1 Version française des pages 1 à 52 Französiche Version von Seite 1 bis

Mehr