Records Management et gestion des archives. Records Management und Archivmanagement. Records and archive management. Actes - Akten - Proceedings

Größe: px
Ab Seite anzeigen:

Download "Records Management et gestion des archives. Records Management und Archivmanagement. Records and archive management. Actes - Akten - Proceedings"

Transkript

1 Records Management et gestion des archives dans les unités documentaires ferroviaires Records Management und Archivmanagement bei den Dokumentationsstellen der Bahnen Records and archive management in railway documentation services Actes - Akten - Proceedings Documentation Group Seminar Paris,

2 Records Management et gestion des archives dans les unités documentaires ferroviaires Records Management und Archivmanagement bei den Dokumentationsstellen der Bahnen Records and archive management in railway documentation services Actes - Akten - Proceedings Documentation Group Seminar Paris,

3 ISBN Avertissement Toutes copies, reproductions ou diffusions, mêmes partielles, par quelque moyen que ce soit y compris électronique, à usage autre que privé et individuel, sans le consentement exprès de l Union Internationale des Chemins de fer, sont interdites. Il en est de même pour la traduction, l adaptation ou la transformation, l arrangement ou la reproduc tion par un art ou procédé quelconque. Ne sont autorisées, avec mention, du nom de l auteur et de la source que «les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d information de l œuvre à laquelle elles sont incorporées». (Articles L et L122-5 du code de la propriété intellectuelle). Copyright Union Internationale des Chemins de fer (UIC) - Paris, 2003 Hinweis Die vollständige oder auszugsweise Wiedergabe, der Nachdruck sowie die Verteilung jeglicher, einschließlich elektronischer Art, zu anderen als rein privaten und eigenen Zwecken ohne die ausdrückliche vorherige Zustimmung des Internationalen Eisenbahnverbandes, sind untersagt. Die Übersetzung, Anpassung oder das Umschreiben bzw. die Umgestaltung oder Vervielfältigung durch technische oder sonstige Verfahren sind ebenfalls urheberrechtlich geschützt. Lediglich zugelassen sind, unter Nennung des Autoren und der Quelle, «Analysen und kurze Zitate, die durch den kritischen, polemischen, pädagogischen, wissenschaftlichen oder informativen Charakter des Werkes, aus dem sie stammen, gerechtfertigt sind». (Art. L und L des Gesetzes über geistiges Eigentum) Internationaler Eisenbahnverband (UIC) - Paris, 2003 Warning No part of this publication may be copied, reproduced or distributed by any means whatsoever, including electronic, except for private and individual use, without the express permission of the International Union of Railways (UIC). The same applies for translation, adaptation or transformation, arrangement or reproduction by any method or procedure whatsoever. The sole exceptions - noting the author's name and the source -are "analyses and brief quotations justified by the critical, argumentative, educational, scientific or informative nature of the publication into which they are incorporated" (Articles L and L122-5 of the French Intellectual Property Code). International Union of Railways (UIC) - Paris, 2003

4 TABLE DES MATIERES INHALT CONTENTS Communications orales - Mündliche Vorträge - Oral Presentations De la théorie à la pratique - Von der Theorie zur Praxis - From theory to practice Un nouveau métier de l information documentaire : le Records Management?...6 [Texte orginal / Originaltext / Original text] A new function in the documentary information field: Records Management? [Texte traduit / translated text / übersetzter Text] Henri Zuber, Responsable de la Mémoire et de l Information Documentaire, Director Documentary Information and Heritage Division, RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) Expériences dans les entreprises ferroviaires - Erfahrungen der Bahnverkehrunternehmen Railway companies' experiences Politique en matière d archivage à la SNCF Christian Perrot, Responsable de la Division Ressources documentaires, SNCF (Société Nationale des Chemins de fer Français) Records Management at the SBB (Swiss Federal Railways): historical and current Thomas Koeppel, Head of Infothek/Archive, SBB/CFF/FFS (Schweizerische Bundesbahnen / Chemins de fer fédéraux suisses / Ferrovie federali svizzere) Technical Documentation Management at CFR (Romanian Railways) Theodor IONESCU, Head of documentation service, CFR (Societatea Nationala a Cailor Ferate Române) Document Management at Jernbaneverket (Norwegian National Rail Administration) Brita Engebakken & Ingeborg Gihle, Librarians, JBV (Jernbaneverket) 3

5 Contributions écrites - Schriftliche Beiträge - Written Contributions Expériences dans les entreprises ferroviaires - Erfahrungen der Bahnverkehrunternehmen Railway companies' experiences Filing Service, Archiving Service in the Czech Railways Zdenka Jirková, Manager of the Technical Department, Department of Administration Headquarters, CD (Ceské Dráhy) Record Management: A new line in documentary information at PKP (Polish Railway Lines Company) Elzbieta Dabrowska, Chief specialist, Regional Department Cracow, PKP (Polskie Koleje Panstwowe) Informations concernant les Archives aux MÁV (Chemins de fer hongrois) Agnes Rácz, Centre de Documentation, MÁV (Magyar Allamvasutak) The Archives of the OSJD Committee Anne Niinepuu, Expert, OSJD (Organisation for cooperation between railways) Record Management und Archiv bei SZ (Slovenian Railways) Maruša Pleterski, Archivleiterin, SZ (Slovenske Zeleznice D.D.) Records Management at VR (Finnish Railways) Aleksi Mäki, Manager Library and Documentation Service, VR (VR-Yhtymä Oy) Traitement des archives à l UITP Thierry Maréchal, Information Centre, UITP (Union Internationale des Transports Publics) Dokumentation und Archivierung bei der DB (German Railways) Voker Lang, DB Services Technische Dienste GmbH, DB (Deutsche Bahn) Pour en savoir plus - Weiterführende Literatur - Further reading Dossier Records Management sur Internet Informationen zum Records Management im Internet Internet Document File on Records Management Bibliographie établie par le Centre de documentation de la DB AG Literaturhinweise vom Dokumentationszentrum der DB Bibliography prepared by the DB AG Documentation Centre Résolution du Conseil de l Union Européenne du 6 mai relative aux archives dans les Etats Membres Resolution of the Council of the European Union of 6 May 2003 on archives in the Member States Entschließung des Rates vom 6. Mai 2003 zum Archivwesen in den Mitgliedstaaten 4

6 Communications orales Mündliche Vorträge Oral Presentations 5

7 Un nouveau métier de l information documentaire : le Records Management? [Texte orginal / Originaltext / Original text] Henri Zuber, Responsable de la Mémoire et de l Information Documentaire, RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) Je vous remercie de votre invitation et je voudrais préciser dans quel contexte je parle. Vous avez évoqué effectivement le contexte européen qui me paraît important. Au niveau professionnel, ce contexte européen existe déjà à plusieurs niveaux en terme de préoccupations. Nous avons en effet, au sein du Conseil International des Archives, et dans le cadre d au moins deux de ses organismes, la section des associations professionnelles et la branche européenne dudit Conseil, une préoccupation très grande de partage d expériences et d interventions en amont dans le domaine de la production documentaire. Ce qui, à mon sens, pourrait résumer en partie ce que recouvre la notion de Records Management. Je suis Responsable des archives et de la documentation à la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) et à ce titre nous avons, depuis une quinzaine d années, monté un système qui prend en compte, et les archives intermédiaires et les archives définitives en relation, comme cela arrive dans certains cas, avec des structures ad hoc intégrées aux départements de l entreprise. C est le cas du Département PIL (Projet Ingénierie des Lieux) c est-à-dire génie civil et infrastructure dont vous visiterez demain la médiathèque. C est un point de vue d archiviste que vous allez entendre sur le Records Management mais je pense que c est un point du vue qui vient à un moment où, en France, nous avons le souci de faire travailler très profondément ensemble les différents métiers de l information-documentation. J en veux pour exemple le congrès que les trois grandes associations, Association des Bibliothécaires Français, Association des Documentalistes et Bibliothécaires Spécialisés, Association des Archivistes Français, organisent à Rennes en novembre prochain sur le thème «Métiers de l information documentaire : convergences et divergences». Nous sommes dans des domaines où nous avons plus de points communs que de divergences. Encore faut-il que nous en soyons conscients et que nous sachions comment travailler ensemble. C est en tout cas l un de mes soucis, en tant que vice-président de l Association des Archivistes Français, que de faire entrer auprès de mes collègues des services publics d archives cette dimension que nous avons su trouver, nous, archivistes d entreprise, par le fait que nous sommes dans des structures intégrées aux organismes dans lesquels nous travaillons. C est donc un point de vue d archiviste d entreprise, de quelqu un qui essaye à différents titres de représenter la profession d archiviste auprès des associations cousines et des pouvoirs publics. La fonction Archives dans l entreprise Je voudrais commencer par vous dire un mot de la fonction Archives dans l entreprise, comment elle s est développée et quelles sont ses justifications et vous verrez que d une certaine façon, nous retrouverons peut-être dans la mise en place de la fonction Archives dans l entreprise des éléments qui nous permettront de pointer vers la pratique qu est le Records management. En ceci, nous nous différencions sans doute des services d archives publics qui se situent dans une logique d accueil des archives définitives ou archives historiques c est à dire ces quelque 5 % de la production documentaire destinée à terme à être consultée par le plus grand nombre et essentiellement les chercheurs. L exemple de démarrage en France est la création en du service d archives de la grande entreprise de industrielle qu est Saint-Gobain. A l occasion de la fusion des deux entreprises, Saint-Gobain Pont-à-Mousson crée un service d archives dans une perspective patrimoniale : on est dans une logique de conservation de la culture de l entreprise, de la mémoire de l entreprise et puis très vite on se rend compte que cette fonction ne 6

8 peut pas se suffire en elle-même et que l activité doit être mise en place dans une logique de l information. Lorsqu un service d archives d entreprise se met en place, c est que les décideurs se sont rendus compte du mérite de disposer d un aperçu sur la nature organique des dossiers. Il est donc nécessaire de comprendre la façon dont l information a été produite pour être en mesure de fonctionner dans le présent et de préparer l avenir. C est à ce titre là que la fonction Archives représente un certain nombre d enjeux pour l entreprise. On peut dire, dans un premier temps, que la fonction Archives dans l entreprise est inévitable. Toutes les activités de l entreprise engendrent des traces, tout acte administratif, commercial, financier, gestionnaire ou technique produit infailliblement un ou plusieurs documents qu il convient de classer, de conserver ou d éliminer. Tous ces documents, quel que soit leur support, ont vocation à s intégrer dans les réseaux d information de l entreprise. La production inévitable des documents, leur masse et leur variété, support contenu, rendent obligatoire une fonction logistique de simple gestion matérielle. Ne serait-ce qu en termes logistiques, on ne peut pas se permettre de laisser s accumuler au fond des caves des masses de documents. Nous sommes dans l ère informatique depuis au moins 20 ans et le paradoxe est que le papier a plutôt eu tendance à augmenter alors qu on nous avait annoncé, lors du congrès international des archives en 1984 à Bonn par exemple, le bureau sans papiers pour demain. Nous en sommes extrêmement loin. Cette fonction est par ailleurs obligatoire : Comme c est le cas dans l administration, une partie notable des documents produits par l entreprise est élaborée, constituée et conservée pour répondre aux obligations de textes légaux, de règlements et plus généralement pour garantir le droit de la preuve vis-à-vis de contrôles internes ou externes, qu il s agisse du contrôle de gestion, du contrôle administratif, du contrôle fiscal. Le respect des obligations est souvent à la base de la définition de la durée et du support de conservation des documents. Nous reviendrons sur la notion de tableaux de gestion, qui est d ailleurs un terme peu clair en archivistique française. J aime assez le terme de calendrier de conservation qui au moins dit ce dont on parle. La fonction Archives est utilitaire, c est à dire qu au lieu de subir ou de constater l accumulation des documents, on organise l archivage en fonction de l utilité que l on assigne aux documents ou que l on découvre dans leur exploitation. Enfin, cette organisation est rentable : l archivage et l exploitation doivent trouver leur équilibre économique et doivent plus encore apporter à l entreprise une valeur ajoutée qui sera d autant plus forte que la fonction Archives est rattachée au plus haut niveau du management. D une certaine façon, on ne peut faire l économie de cette fonction Archives : il est bien clair que pour qu une organisation fonctionne mieux, pour qu elle soit en mesure de ne pas recréer la poudre en permanence, pour qu elle soit en mesure de capitaliser sur l expérience des professionnels précédents, il n y a pas le choix, les entreprises sont dans l obligation d organiser la fonction Archives. C est ce que constate l entreprise. Comment est-ce que cette problématique de l entreprise rencontre la logique des archives en France qui sont une politique et une logique développées dans le cadre du secteur public depuis la Révolution française? La politique des archives en France La Révolution française a affirmé un certain nombre de principes, d obligations de conservation, de communicabilité des documents, même si, dans les faits, ces principes ont mis presque un siècle à se mettre en place et si, la nature organique des dossiers, qui doivent être le reflet de l activité de tel ou tel organisme, a mis du temps à être reconnue. Nous fonctionnons dans les archives selon deux principes qui sont le principe du respect de provenance et le principe du respect des fonds. Ces principes n ont vraiment été élaborés et mis en œuvre qu à partir du milieu du 19 e siècle en France et je ne suis pas sûr que, dans un assez grand nombre d organismes, à l heure actuelle, ils soient parfaitement respectés. Dans les services publics c est le cas mais dans les archives d entreprise, c est une autre affaire et je pense que c est aussi ce que peut nous apporter le Records management. 7

9 Que sont les archives en France? Il y a une définition légale qui est la première d ailleurs donnée en 1979 depuis la Révolution française. C est le texte de la loi du 3 janvier «Les archives sont l ensemble des documents quels que soient leur date, leur forme et leur support matériel produits ou reçus par toute personne physique ou moral et par tout service ou organisme public ou privé, dans l exercice de leur activité». Ce texte est d une immense ambition et son application s est révélée très difficile puisque ce que dit ce texte c est que le statut d archive fait partie du document dès sa création. Ce n est pas l ancienneté qui fait les archives. Cela veut dire que le mot français «archive» correspond à deux termes utilisés par nos collègues anglophones : - le terme «records» qui désigne les documents en cours de création ou utilisés quotidiennement et que les archivistes ont d ailleurs retraduit dans leur jargon sous le terme «archives courantes» mais justement en le tirant vers les archives - le terme «archives» lui-même qui s applique plutôt aux documents qui ne sont plus nécessaires au travail courant et qui ont été transférés dans un dépôt d archives. Cette notion donne aux services publics d archives et à la Direction des Archives de France en principe un champ d intervention extrêmement large. Les archives par ailleurs fonctionnent clairement depuis une cinquantaine d années sous l axe de la théorie des trois âges des archives. On distingue en France archives courantes, archives intermédiaires et archives définitives. Ces trois âges ont définitivement été posés dans la pratique archivistique par Theodore R. Schellenberg dans son manuel «Modern Archival Principles and Techniques» paru en Cette doctrine a été très clairement intégrée par les archivistes français sous l influence de quelques grands archivistes comme Yves Pérotin qui a introduit la notion de pré-archivage, d archives intermédiaires alors qu il était Directeur des Archives de Paris, ou Michel Duchein qui a été inspecteur général des Archives de France après avoir été directeur du service technique de la Direction des Archives de France. A tel point que le décret n du 3 décembre 1979 qui pose la compétence des services d archives publics en France définit clairement ces notions. Nous avons donc en France un texte réglementaire qui dit ce que sont les archives courantes, les archives intermédiaires et les archives définitives. Plus exactement, il ne dit pas ce que sont les archives définitives mais c est ce qu il reste par défaut lorsque l on retire les deux premières catégories. La définition des archives courantes est la suivante : «Sont considérées comme archives courantes les documents qui sont d utilisation habituelle pour l activité des services, établissements et organismes qui les ont produits ou reçus». Ensuite, il faudra expliquer ce qu est l utilisation habituelle, ce qui n est pas simple. Deuxièmement, «Sont considérés comme archives intermédiaires les documents qui : a) - ont cessé d'être considérés comme archives courantes ; b) - ne peuvent encore, en raison de leur intérêt administratif, faire l'objet de tri et d'élimination». Nous avons là une notion introduite par la pratique archivistique française qui est la notion de durée d utilité administrative, qui convient très bien pour la partie des documents couverte par des textes réglementaires et légaux mais qui est une notion un petit peu compliquée pour d autres types de documents. La théorie des trois âges définit donc les différentes phases de la vie des documents. Elle a été élaborée dans un contexte où l archivage concernait essentiellement des documents sur support papier. On peut à ce titre noter qu il existe une équivalence entre chacun des âges et le lieu de conservation physique des archives. On peut dire de façon schématique que les archives courantes sont conservées dans le bureau, les archives intermédiaires sont censées être dans un dépôt de préarchivage en principe géré par la structure de production de ces documents et enfin les archives définitives sont dans un dépôt d archives, en principe relevant d une autre administration que le service 8

10 producteur. C est le schéma des archives publiques en France. Ce n est pas la façon dont fonctionnent les archives d entreprise dans la plupart des cas. Cette théorie repose, non pas sur l analyse de l information contenue dans chaque document mais sur le constat matériel de la manière dont les archives, sur support traditionnel, sont ordinairement traitées. Il est légitime de s interroger sur la possibilité d adapter le modèle de Schellenberg à un contexte d information dématérialisée et c est bien le contexte dans lequel nous sommes, dans lequel le contenu prime sur le support physique. Voici, à l occasion de ces quelques remarques, les questions qui se posent : quelle est effectivement l utilité de la fonction Archives pour un organisme? S agit-il uniquement de respecter des textes? De gérer des surfaces? D être dans une logique économique? Ou bien nous situons nous dans une logique de capitalisation des connaissances? Le Records Management Le Records Management vient à un moment où on ne peut plus se dire «on garde les archives parce que cela peut toujours un jour servir». C est un contexte que l on trouve encore souvent, quels que soient les principes que je vous ai donnés en introduction. On est effaré de penser que Airbus, par exemple, ne saurait pas forcément reconstruire les différentes versions qui sont les siennes par manque de gestion organisée de ses documents. On est effaré de penser que la NASA ne serait plus en mesure, à l heure actuelle, à partir des connaissances acquises dans les années soixante, de renvoyer un homme sur la lune. Faut-il en permanence recréer des dossiers et ne pas capitaliser l information? C est je crois à ce moment qu arrive de façon intéressante cette notion de Records management pour renverser la perspective du métier des archives. Je suis archiviste, je vous présente donc le Records management au regard d une inscription dans la pratique archivistique. Le Records management en tant que tel n est pas apparu avec la norme ISO Je n ai pas été associé directement à la traduction de la norme australienne dans le contexte français dans le cadre de la CN 11. J ai suivi avec intérêt ces travaux. J ai sans doute fait partie de ces gens qui, en 1996, ont fait en sorte que cette norme ne soit pas considérée comme un document n intéressant que l information-documentation dans les entreprises et à peine les archives. Nous avons été quelques archivistes d entreprise à faire en sorte que la Direction des Archives de France se sente concernée par le sujet, même si elle a du mal à l heure actuelle à produire un document un peu normatif sur le sujet. Je suis bien sûr avec beaucoup d intérêt le développement les travaux de la CN 11 et nous essayons à la RATP de mener, à partir de notre expérience d archivistes, quelques expériences de Records Management. Le Records Management est une notion qui apparaît aux Etats-Unis pendant l entre deux guerres. Il y a, au début des années 20, avec toute l évolution technologique d un certain nombre de pratiques du secrétariat, une volonté d être en mesure de gérer autrement la production documentaire dans le bureau. Dans ce cadre, Erin Wharren est à l origine de la création de l ARMA aux Etats-Unis (Association of Records Managers and Administrators. Aux Etats-Unis, en 1943, le «Records Disposal Act» publié par les National Archives affirme la responsabilité et le contrôle des archivistes sur les documents en circulation au sein des services des administrations avant même le versement au dépôt d archives. Au lendemain de la seconde guerre mondiale une division Records Management est mise en place à l intérieur de ces Archives nationales qui d ailleurs ont pris le nom il y a moins de dix ans de «National Archives and Records Administration». C est donc une notion qui est pleinement intégrée par les archivistes publics outre-atlantique. 9

11 Parallèlement, on ne peut pas complètement faire l impasse sur des pratiques anciennes dans les pays européens : c est la pratique de la Registratur, c est la pratique du bureau d ordre dans les administrations françaises sous l Ancien Régime et pendant tout le 19 e siècle et une grande partie du 20 e. Cette pratique tend à organiser l information selon des organigrammes assez figés mais cette pratique permet de retrouver l information. Le Records Management n'est pas apparu soudainement parce que nos collègues australiens ont décidé que c était une notion importante par rapport à leur pratique dans les administrations publiques et parce qu il y a effectivement une qualité de dialogue entre administrations, responsables au sein de ces administrations à tous les niveaux archivistes et aussi chercheurs en Australie. C est effectivement un point important dans le développement du Records Management mais ce n est pas la seule origine. Depuis l entrée en vigueur de la norme et une définition plus précise des pratiques telle que l annonce la norme, on assiste à une promotion de la fonction. La gestion des archives courantes et intermédiaires intéresse les entreprises, les professionnels de l information qui y voient de nouvelles perspectives de modes de travail. Le Records Management peut se poser en complément du service des archives. Objectifs du Records Management Un des buts principaux du Records Management est d estimer la valeur d un document pour l usager interne, c est-à-dire que nous nous situons dans la logique de répondre à la demande du client interne. Nous ne nous situons plus dans un système où nous recevons après coup des documents produits dans un contexte que nous ne contrôlons pas, nous sommes interrogés par les responsables d activités qui nous disent : «nous savons que vous êtes les experts et nous souhaitons que vous nous disiez comment organiser notre information à partir de nos besoins». C est le responsable de l activité qui définit ses besoins et le Records Manager, archiviste apporte sa compétence face à cette demande du client interne. L archiviste se préoccupe du contenu en amont et sur ce plan, il rencontre le métier du documentaliste. Cette traçabilité de l information au sein de l entreprise est-elle un nouveau métier? Ce métier associet-il les compétences des différents professionnels de l information pour permettre un meilleur fonctionnement de l organisme? Le Records Management au sein de l entreprise Il est très important d insister sur cette notion de traçabilité de l information et cette traçabilité de l information est une notion dont ont besoin les entreprises pour être plus efficaces. Le cycle de vie du document considère trois instants : le T0 qui est la création, la validation du dossier en tant que tel et le Records Management s'affirme très clairement comme fonctionnant sur T0, peut-être ensuite un peu la partie archives intermédiaires (T1) c est en tout cas comme cela que l affirme la Direction des Archives de France avec une circulaire du 2 novembre 2001 qui suggère aux administrations de mettre en place des dépôts de pré-archivage à partir d une lecture un peu large de la norme sur le Records Management enfin T2 qui est l échéance légale ou interne, l entrée dans la phase archives définitives, qui en principe ne concerne pas le Records Management. En tout cas c est comme cela que se positionne la norme. Je serais très prudent par rapport à cette affirmation, j ai une vision un peu plus large. La période qui court entre la date de création et celle de l échéance T2 est variable d une à plusieurs dizaines d années, cela peut aller dans notre réglementation française jusqu à 90 ans (mais il ne faut pas confondre le délai de conservation avec le délai de libre communicabilité). L intervention des archivistes est liée aux contingences matérielles de service, manque de place, déménagement, départs d agents, pertes. Je n insisterais jamais assez sur les grandes opportunités ou les grands risques que sont les déménagements pour les archivistes. C est l occasion de récupérer de la mémoire documentaire 10

12 souvent en vrac mais c est au moins une occasion de sauver les archives d une entreprise. A l échéance qui tombe à T2, les documents sont détruits avec le visa du service propriétaire ou peuvent ensuite être éventuellement conservés au titre du patrimoine de l entreprise. Définition du Records Management selon la norme ISO Cette norme comprend deux parties. La première partie donne les principes et la politique d implantation, la stratégie de communication au sein des organismes. La deuxième partie est un guide plus pratique sur la façon de fonctionner en terme d organisation des services. Le Records Management est défini comme un champ de l organisation et de la gestion en charge d un contrôle efficace et systématique de la création, de la réception, de la conservation, de l utilisation et du sort final des documents d archives y compris des méthodes de fixation et de préservation de la preuve et de l information liées à la forme des documents. Il est intéressant de noter qu on parle dans cette norme du sort final des documents. A ce titre il paraît un peu artificiel de se poser la question du sort final au niveau des archives intermédiaires et de ne pas envisager dès le départ la vocation définitive des archives, d autant plus que l utilité interne peut aussi se retrouver au niveau de la conservation définitive. Le périmètre du Records Management est la maîtrise à tous les niveaux de tous les documents organiques d une entreprise ou d un organisme (définition qui englobe le secteur privé comme le secteur public) quels que soient leurs supports, entre TO et T2. On ne se pose pas la question de la conservation définitive, on se pose la question de l utilité opérationnelle des documents. Les objectifs de la norme La norme est extrêmement ambitieuse et je dois avouer que je n ai pas encore d exemples mais peutêtre dans le secteur bancaire en tout cas certainement pas à la RATP où nous sommes en mesure de remplir ce premier objectif, c est-à-dire définir les documents à créer et les informations qu ils comprennent.. En revanche, en ce qui concerne la définition des méthodes et procédures pour organiser et gérer ces documents, nous sommes en plein dans notre métier : ce sont les plans de classement, les chartes d archivage, les tableaux de gestion et une notion qui remplace ce que nous appelions il y a 15 ou 20 ans les tris et éliminations des archives, c est la notion d évaluation des archives (appraisal), qui est vraiment une notion nouvelle et qui doit beaucoup et à l arrivée des archives électroniques et à l arrivée du Records Management. Il faut ensuite être en mesure de gérer ces procédures ce qui peut pas se faire uniquement par le service documentation-information. Cela implique la mise en place d un réseau de correspondants information-documentation et/ou d un réseau de correspondants archives ; il s agit de faire vivre ce réseau et c est l objectif d un service central de coordination de l organisation documentaire au sein d un organisme que de contrôler et d auditer ces procédures en permanence. Quelles sont les bonnes questions qu il convient de se poser au moment de la mise en place d un système de Records Management? Dans un premier temps, de quel document a besoin l organisme? sous quelle forme?, papier, électronique microfilm?. Quelles méta-données doit-on prévoir? Cette notion de méta-donnée est une notion essentielle dans la mesure où elle permet de comprendre le contexte de création et d une certaine façon, bien sûr c est associé aux documents électroniques mais tout le mouvement de normalisation que nous connaissons dans le métier des archives sous l influence d ailleurs des autres métiers de l information- 11

08/12. Gebrauchsanleitung Trekkingrucksäcke Trekking rucksacks Instructions for use Notice d'emploi pour sacs à dos de trek

08/12. Gebrauchsanleitung Trekkingrucksäcke Trekking rucksacks Instructions for use Notice d'emploi pour sacs à dos de trek 08/12 Gebrauchsanleitung Trekkingrucksäcke Trekking rucksacks Instructions for use Notice d'emploi pour sacs à dos de trek X-TRANSITION Bedingungen der JACK WOLFSKIN 3-Jahres-Gewährleistung Terms and

Mehr

*Corporate services from Switzerland *Services d entreprise de la Suisse *Unternehmungsberatung in der Schweiz

*Corporate services from Switzerland *Services d entreprise de la Suisse *Unternehmungsberatung in der Schweiz *Corporate services from Switzerland *Services d entreprise de la Suisse *Unternehmungsberatung in der Schweiz Dema Consultants S.A. / www.demaconsultants.ch *We are a subsidiary of Dema Services Ltd,

Mehr

IMPORTANT / IMPORTANT:

IMPORTANT / IMPORTANT: Replacement of the old version 2.50. Procedure of installation and facility updates. New presentation. Remplacer l ancienne version 2.50. Procédure d installation et de mise à jour facilitée. Nouvelle

Mehr

«Management von Archiven, Bibliotheken und anderen Informationszentren

«Management von Archiven, Bibliotheken und anderen Informationszentren Philosophisch-historische akultät Historisches Institut Studienprogramm / Programme d études Master of Advanced Studies in Archival and Information Science (MAS AIS) 2014-2016 Modul 3b / Module 3b Detailprogramm

Mehr

11 EN 81-70 Page 1 of 2 Standard: INTERPRETATION RELATED TO. Clause(s): 5.4.2.3

11 EN 81-70 Page 1 of 2 Standard: INTERPRETATION RELATED TO. Clause(s): 5.4.2.3 CEN RELATED TO 11 Page 1 of 2 Standard: Edition: 2003 Clause(s): 5.4.2.3 Valid from: 15/09/2010 Date of modification: Key-word(s): Car operating panel, Two entrance lift Replacing interpretation No.: QUESTION

Mehr

Interprétariat Interculturel Interkultureller Dolmetscherdienst. Communiquer sans barrières Barrierefrei kommunizieren

Interprétariat Interculturel Interkultureller Dolmetscherdienst. Communiquer sans barrières Barrierefrei kommunizieren Interprétariat Interculturel Interkultureller Dolmetscherdienst Communiquer sans barrières Barrierefrei kommunizieren La mission du service Mettre à disposition des administrations publiques et des institutions

Mehr

COMPUTER: Mission Berlin. Le 9 novembre 1989, vingt heures, trente minutes. Vous avez trente minutes pour sauver l Allemagne. Vous devez faire vite.

COMPUTER: Mission Berlin. Le 9 novembre 1989, vingt heures, trente minutes. Vous avez trente minutes pour sauver l Allemagne. Vous devez faire vite. Épisode 23 À plus tard Anna est emmenée à mobylette jusqu à la Bernauer Straße. Le bon samaritain n est autre qu Emre Ogur, qui lui souhaite bonne chance. Mais cela suffira-t-il pour échapper à la femme

Mehr

Fonds microprojets ETB: L ETB au service de ses citoyens TEB-Kleinprojektefonds: Der TEB setzt sich für seine BürgerInnen ein

Fonds microprojets ETB: L ETB au service de ses citoyens TEB-Kleinprojektefonds: Der TEB setzt sich für seine BürgerInnen ein Fonds microprojets ETB: L ETB au service de ses citoyens TEB-Kleinprojektefonds: Der TEB setzt sich für seine BürgerInnen ein FORMULAIRE DE DEMANDE DE COFINANCEMENT ANTRAGSFORMULAR Les demandes de cofinancement

Mehr

COMPUTER: Mission Berlin. Le 9 novembre 2006, dix heures, cinquante-cinq minutes. Il ne vous reste plus que 65 minutes et une vie.

COMPUTER: Mission Berlin. Le 9 novembre 2006, dix heures, cinquante-cinq minutes. Il ne vous reste plus que 65 minutes et une vie. Épisode 12 Musique sacrée Anna a encore 65 minutes. Dans l église, elle découvre que la boîte à musique est en fait un élément manquant de l orgue. La femme en rouge apparaît et lui demande une clé. Mais

Mehr

MIT UNS KÖNNEN SIE FESTE FEIERN! AVEC NOUS, VOUS POUVEZ ORGANISER VOS FÊTES!

MIT UNS KÖNNEN SIE FESTE FEIERN! AVEC NOUS, VOUS POUVEZ ORGANISER VOS FÊTES! MIT UNS KÖNNEN SIE FESTE FEIERN! AVEC NOUS, VOUS POUVEZ ORGANISER VOS FÊTES! Das beste Schweizer Grill-Poulet! Le meilleur poulet rôti Suisse! FESTE FEIERN MIT NATURA GÜGGELI UND SIE HEBEN SICH AB! FÊTEZ

Mehr

Französisch Niveau I. La communication professionnelle en français

Französisch Niveau I. La communication professionnelle en français Französisch Niveau I La communication professionnelle en français Le cours proposé en première année est basé sur le langage spécifique au monde de l entreprise. L accent est mis sur les thèmes suivants

Mehr

Labour law and Consumer protection principles usage in non-state pension system

Labour law and Consumer protection principles usage in non-state pension system Labour law and Consumer protection principles usage in non-state pension system by Prof. Dr. Heinz-Dietrich Steinmeyer General Remarks In private non state pensions systems usually three actors Employer

Mehr

SWISS MADE CORPORATE WATCHES E-CATALOGUE 2010. Version 2.1

SWISS MADE CORPORATE WATCHES E-CATALOGUE 2010. Version 2.1 CORPORATE WATCHES E-CATALOGUE 2010 Version 2.1 ITS TIME ist eine Schweizer Uhrenfirma aus Grenchen, die sich auf «Corporate Watches«spezialisiert hat. «Swiss Made», versteht sich. Inzwischen sind wir Marktleader

Mehr

TRAAM-TLSE-ALL004 / Katrin Unser Haus

TRAAM-TLSE-ALL004 / Katrin Unser Haus TRAAM-TLSE-ALL004 / Katrin Unser Haus I. Introduction Type de document : audio Langue : allemand Durée : 01:09 Niveau : collège A1+ Contenu : Katrin vit avec sa famille dans une maison. Elle présente l

Mehr

Anleitung für FTP-Zugriff auf Apostroph Group

Anleitung für FTP-Zugriff auf Apostroph Group Anleitung für FTP-Zugriff auf Apostroph Group 1. Den Microsoft Windows-Explorer (NICHT Internet-Explorer) starten 2. In der Adresse -Zeile die Adresse ftp://ftp.apostroph.ch eingeben und Enter drücken:

Mehr

Analogtechnik 2, Semestertest Technique analogique 2, Test de semestre

Analogtechnik 2, Semestertest Technique analogique 2, Test de semestre Analogtechnik 2, Semestertest Technique analogique 2, Dr. Theo Kluter 05. 06. 2011 Name/Nom : Vorname/Prénom : Klasse/Classe : Aufgabe/ Punkte maximal/ Punkte erreicht/ Problème : Points maximaux : Points

Mehr

Notice: All mentioned inventors have to sign the Report of Invention (see page 3)!!!

Notice: All mentioned inventors have to sign the Report of Invention (see page 3)!!! REPORT OF INVENTION Please send a copy to An die Abteilung Technologietransfer der Universität/Hochschule An die Technologie-Lizenz-Büro (TLB) der Baden-Württembergischen Hochschulen GmbH Ettlinger Straße

Mehr

Aufgabe: Que faut-il faire? SK-Beispielaufgabe_Haustiere.docx

Aufgabe: Que faut-il faire? SK-Beispielaufgabe_Haustiere.docx Aufgabe: Que faut-il faire? SK-Beispielaufgabe_Haustiere.docx Lisez bien le sujet avant de vous précipiter sur votre copie et élaborez votre plan afin de préparer votre brouillon. On vous demande donc

Mehr

ZKD FITT & FLEXX. Die Flexibilität des Designs. La flexibilité du design.

ZKD FITT & FLEXX. Die Flexibilität des Designs. La flexibilité du design. ZKD FITT & FLEXX. Die Flexibilität des Designs. La flexibilité du design. ZKD FITT & FLEXX. KOMBINIERTE FLEXIBILITÄT IST PROGRAMM. Wo klare Linien und grenzenlose Einrichtungsfreiheiten aufeinander treffen,

Mehr

Liebe Kolleginnen Liebe Kollegen

Liebe Kolleginnen Liebe Kollegen Von: nebis-bibliotheken-request@nebis.ch im Auftrag von Gross Christine An: nebis-bibliotheken@nebis.ch Thema: NEBIS / Aleph V20: Neuerungen - Aleph V20: nouveautés Datum: Montag, 8. November 2010 15:57:57

Mehr

Corporate Digital Learning, How to Get It Right. Learning Café

Corporate Digital Learning, How to Get It Right. Learning Café 0 Corporate Digital Learning, How to Get It Right Learning Café Online Educa Berlin, 3 December 2015 Key Questions 1 1. 1. What is the unique proposition of digital learning? 2. 2. What is the right digital

Mehr

Test Abschlusstest 62

Test Abschlusstest 62 Abschlusstest 62 1 Sie rufen bei einer Firma an. Was sind Ihre ersten Worte am Telefon? a Ihr Name b Bonjour. c Name Ihrer Firma 2 Sie rufen bei der Firma Dumesnil an. Eine Dame meldet sich mit den Worten:

Mehr

Klaus Egli, Präsident SAB/CLP Michel Gorin, Vice Président SAB/CLP (BIS, 13.9.2012, Konstanz)

Klaus Egli, Präsident SAB/CLP Michel Gorin, Vice Président SAB/CLP (BIS, 13.9.2012, Konstanz) Initiative Bibliotheken Schweiz Initiative Bibliothèques Suisse Klaus Egli, Präsident SAB/CLP Michel Gorin, Vice Président SAB/CLP (BIS, 13.9.2012, Konstanz) Bibliothekssituation in der Schweiz (ÖB) Kaum

Mehr

La loi en matière d archives face à la loi sur la protection des données personnelles - Essais d harmonisation

La loi en matière d archives face à la loi sur la protection des données personnelles - Essais d harmonisation La loi en matière d archives face à la loi sur la protection des données personnelles - Essais d harmonisation 4 e Journée des archivistes luxembourgeois - Nadine Zeien, conservatrice aux Archives nationales

Mehr

Thème VI> FETES, Séquence n 6.4 : Karneval. Objectifs: - savoir parler de carnaval - savoir dire ce qu on aime faire à carnaval

Thème VI> FETES, Séquence n 6.4 : Karneval. Objectifs: - savoir parler de carnaval - savoir dire ce qu on aime faire à carnaval Thème VI> FETES, Séquence n 6.4 : Karneval Objectifs: - savoir parler de carnaval - savoir dire ce qu on aime faire à carnaval Durée de la séquence : 3 séances Durée de la séquence : 3 séances Durée de

Mehr

KG 51R F K. 1 Informations concernant la personne qui fait la demande

KG 51R F K. 1 Informations concernant la personne qui fait la demande Nom et prénom de la personne qui fait la demande Name und der antragstellenden Person N d allocations familiales Kindergeld-Nr. F K KG 51R Annexe étranger pour la demande d allocations familiales allemandes

Mehr

NEWSLETTER. FileDirector Version 2.5 Novelties. Filing system designer. Filing system in WinClient

NEWSLETTER. FileDirector Version 2.5 Novelties. Filing system designer. Filing system in WinClient Filing system designer FileDirector Version 2.5 Novelties FileDirector offers an easy way to design the filing system in WinClient. The filing system provides an Explorer-like structure in WinClient. The

Mehr

Europäisches Patentamt: Vorzugsbehandlung für Microsoft, Canon & Co.

Europäisches Patentamt: Vorzugsbehandlung für Microsoft, Canon & Co. http://www.br.de/themen/ratgeber/inhalt/computer/europaeisches-patentamt-bevorzugung-microsoft-100.html Europäisches Patentamt: Vorzugsbehandlung für Microsoft, Canon & Co. Microsoft und neun andere Großkunden

Mehr

Road Safety 2014. How is your country doing? STRASSENVERKEHRSSICHERHEIT: Wie sieht es in Ihrem Land aus?

Road Safety 2014. How is your country doing? STRASSENVERKEHRSSICHERHEIT: Wie sieht es in Ihrem Land aus? Road Safety 2014 How is your country doing? STRASSENVERKEHRSSICHERHEIT: Wie sieht es in Ihrem Land aus? SÉCURITÉ ROUTIÈRE: Quelle est la situation dans votre pays? Transport Die EU hat das Ziel, die Anzahl

Mehr

Öffentliche Trainingsprogramme Programmes inter-entreprises

Öffentliche Trainingsprogramme Programmes inter-entreprises Interaktive Broschüre/Brochure interactive Öffentliche Trainingsprogramme Programmes inter-entreprises Schweiz/Suisse, 01-015 Weitere Informationen zu den Orten, Trainingsterminen und Gebühren finden Sie

Mehr

p^db=`oj===pìééçêíáåñçêã~íáçå=

p^db=`oj===pìééçêíáåñçêã~íáçå= p^db=`oj===pìééçêíáåñçêã~íáçå= Error: "Could not connect to the SQL Server Instance" or "Failed to open a connection to the database." When you attempt to launch ACT! by Sage or ACT by Sage Premium for

Mehr

Bathymetrische Untersuchen in CH Seen Analyses bathymétriques dans les lacs CH. Kolloquium Colloque / 20.02.2009

Bathymetrische Untersuchen in CH Seen Analyses bathymétriques dans les lacs CH. Kolloquium Colloque / 20.02.2009 armasuisse Bathymetrische Untersuchen in CH Seen Analyses bathymétriques dans les lacs CH Kolloquium Colloque / 20.02.2009 F. Anselmetti / R. Artuso / M. Rickenbacher / W. Wildi Agenda Einführung 10, Introduction

Mehr

Infotreffen Koordination bikesharing Rencontre d'information bikesharing

Infotreffen Koordination bikesharing Rencontre d'information bikesharing Das Veloverleihsystem der Stadt Biel und seine Partner Le système de vélos en libre service de Bienne et ses partenaires François Kuonen Leiter Stadtplanung Biel / Responsable de l'urbanisme de Bienne

Mehr

Tiere auf m Bauernhof Musique & texte : Nicolas Fischer

Tiere auf m Bauernhof Musique & texte : Nicolas Fischer Tiere auf m Bauernhof Musique & texte : Nicolas Fischer Der Hund der macht wau wau Die Katze macht miau miau Das Schaf, das macht mäh mäh Die Kuh, die macht muh-muh Hörst du, hörst du, hörst du sie Ohren,

Mehr

S-Digicash Payez mobile depuis votre compte courant! Mobil bezahlen, direkt von Ihrem Girokonto aus! Pay mobile from your current account!

S-Digicash Payez mobile depuis votre compte courant! Mobil bezahlen, direkt von Ihrem Girokonto aus! Pay mobile from your current account! S-Digicash Payez mobile depuis votre compte courant! Mobil bezahlen, direkt von Ihrem Girokonto aus! Pay mobile from your current account! Payez mobile depuis votre compte courant BCEE! Scannez le QR Code

Mehr

Schulstruktur Kindergarten und Grundschule

Schulstruktur Kindergarten und Grundschule Schulstruktur Kindergarten und Grundschule Vom Kindergarten bis zur 12. Klasse bietet die Ecole Internationale de Manosque eine mehrsprachige Erziehung und Bildung auf hohem Niveau. In Kindergarten und

Mehr

Campus. AZEK Campus Program October December 2015. www.azek.ch/campus. Location/Date Theme/Speakers Language/Address. October 2015.

Campus. AZEK Campus Program October December 2015. www.azek.ch/campus. Location/Date Theme/Speakers Language/Address. October 2015. October 2015 «Basic» Campus Tax October 02, 2015 France October 27, 2015 Belgium October 27, 2015 United Kingdom November 10, 2015 Spain November 11, 2015 Italy November 11, 2015 «Basic» Campus Tax November

Mehr

du 5 décembre 2006 (Etat au 6 novembre 2013) vom 5. Dezember 2006 (Stand am 6. November

du 5 décembre 2006 (Etat au 6 novembre 2013) vom 5. Dezember 2006 (Stand am 6. November Recueil systématique 4..0.4 Règlement du 5 décembre 006 (Etat au 6 novembre 0) pour les étudiants et étudiantes ayant le droit comme branche secondaire Reglement vom 5. Dezember 006 (Stand am 6. November

Mehr

Verwenden Sie nur Original-KRONE-Ersatzteile! Das gibt Sicherheit und spart Kosten! Use Original-KRONE parts only This will increase operational reliability and help to save costs! N'utiliser que des piéces

Mehr

Verwenden Sie nur Original-KRONE-Ersatzteile! Das gibt Sicherheit und spart Kosten! Use Original-KRONE parts only This will increase operational reliability and help to save costs! N'utiliser que des piéces

Mehr

Verwenden Sie nur Original-KRONE-Ersatzteile! Das gibt Sicherheit und spart Kosten! Use Original-KRONE parts only This will increase operational reliability and help to save costs! N'utiliser que des piéces

Mehr

Verwenden Sie nur Original-KRONE-Ersatzteile! Das gibt Sicherheit und spart Kosten! Use Original-KRONE parts only This will increase operational reliability and help to save costs! N'utiliser que des piéces

Mehr

PAG en vigueur partie graphique

PAG en vigueur partie graphique WAS IST EIN PAG? PAG en vigueur partie graphique «Le plan d aménagement général est un ensemble de prescriptions graphiques et écrites à caractère réglementaire qui se complètent réciproquement et qui

Mehr

Exemple de configuration

Exemple de configuration ZyWALL VPN DynDNS-SoftRemoteLT 192.168.1.1 LAN: 192.168.1.0/24 Internet SoftRemoteLT-VPN-Software ZyWALL Dynamic IP Adresse DynDNS: zywall.dyndns.org Account bei Dyndns Server herstellen: https://www.dyndns.org/account/create.html

Mehr

Les conjonctions et les adverbes les plus courants

Les conjonctions et les adverbes les plus courants Les conjonctions et les adverbes les plus courants Les conjonctions de coordination Les conjonctions de subordination Après une conjonction de coordination, l ordre des mots est : sujet, verbe, compléments

Mehr

Conditions de travail Arbeitsbedingungen

Conditions de travail Arbeitsbedingungen Conditions de travail 39 Conditions de travail Emissions Conditions de travail Industriel: une profession 3 fois plus sûr! 9627 personnes sont assurées dans le domaine industriel en Valais. Le nombre d

Mehr

Annexe étranger pour la demande d allocations familiales allemandes du.. Anlage Ausland zum Antrag auf deutsches Kindergeld vom

Annexe étranger pour la demande d allocations familiales allemandes du.. Anlage Ausland zum Antrag auf deutsches Kindergeld vom Nom et prénom de la personne qui fait la demande Name und Vorname der antragstellenden Person N d allocations familiales Kindergeld-Nr. F K Annexe étranger pour la demande d allocations familiales allemandes

Mehr

KURZANLEITUNG. Firmware-Upgrade: Wie geht das eigentlich?

KURZANLEITUNG. Firmware-Upgrade: Wie geht das eigentlich? KURZANLEITUNG Firmware-Upgrade: Wie geht das eigentlich? Die Firmware ist eine Software, die auf der IP-Kamera installiert ist und alle Funktionen des Gerätes steuert. Nach dem Firmware-Update stehen Ihnen

Mehr

INTERNATIONALE LIGA FÜR WETTBEWERBSRECHT

INTERNATIONALE LIGA FÜR WETTBEWERBSRECHT INTRODUCTION The LIDC, with its registered office in Geneva and its administrative office in Lausanne, is a long standing and active international association, focusing on all aspects of competition law

Mehr

SEPA-Firmenlastschrift-Mandat SEPA Business-to-Business Direct Debit Mandate Mandat de domiciliation européenne SEPA B2B

SEPA-Firmenlastschrift-Mandat SEPA Business-to-Business Direct Debit Mandate Mandat de domiciliation européenne SEPA B2B Ausfertigung für Execution for Copie pour SEPA-Firmenlastschrift-Mandat SEPA Business-to-Business Direct Debit Mandate Mandat de domiciliation européenne SEPA B2B Page 1/2 Wiederkehrende Zahlungen Recurrent

Mehr

Elektronische Identifikation und Vertrauensdienste für Europa

Elektronische Identifikation und Vertrauensdienste für Europa Brüssel/Berlin Elektronische Identifikation und Vertrauensdienste für Europa Wir wären dann soweit --- oder? Thomas Walloschke Director EMEIA Security Technology Office eidas REGULATION No 910/2014 0 eidas

Mehr

Weiterbildung Datenschutzrecht. Formation continue en droit de la protection des données. Programm / Programme 2014-2015

Weiterbildung Datenschutzrecht. Formation continue en droit de la protection des données. Programm / Programme 2014-2015 Weiterbildung Datenschutzrecht Formation continue en droit de la protection des données Programm / Programme 2014-2015 Université de Fribourg Faculté DE DROIT Universität Freiburg Rechtswissenschaftliche

Mehr

Mitglied der Leibniz-Gemeinschaft

Mitglied der Leibniz-Gemeinschaft Methods of research into dictionary use: online questionnaires Annette Klosa (Institut für Deutsche Sprache, Mannheim) 5. Arbeitstreffen Netzwerk Internetlexikografie, Leiden, 25./26. März 2013 Content

Mehr

Franke & Bornberg award AachenMünchener private annuity insurance schemes top grades

Franke & Bornberg award AachenMünchener private annuity insurance schemes top grades Franke & Bornberg award private annuity insurance schemes top grades Press Release, December 22, 2009 WUNSCHPOLICE STRATEGIE No. 1 gets best possible grade FFF ( Excellent ) WUNSCHPOLICE conventional annuity

Mehr

How to develop and improve the functioning of the audit committee The Auditor s View

How to develop and improve the functioning of the audit committee The Auditor s View How to develop and improve the functioning of the audit committee The Auditor s View May 22, 2013 Helmut Kerschbaumer KPMG Austria Audit Committees in Austria Introduced in 2008, applied since 2009 Audit

Mehr

PRÊT À ÊTRE NOTRE PROCHAIN INFORMATICIEN QUALIFIÉ? BEREIT, UNSER NÄCHSTER FACHINFORMA- TIKER ZU WERDEN?

PRÊT À ÊTRE NOTRE PROCHAIN INFORMATICIEN QUALIFIÉ? BEREIT, UNSER NÄCHSTER FACHINFORMA- TIKER ZU WERDEN? PRÊT À ÊTRE NOTRE PROCHAIN INFORMATICIEN QUALIFIÉ? BEREIT, UNSER NÄCHSTER FACHINFORMA- TIKER ZU WERDEN? INFORMATICIEN QUALIFIÉ FACHINFORMATIKER PRÊT À ÊTRE NOTRE PROCHAIN INFORMATICIEN QUALIFIÉ? Pour plus

Mehr

Facade isolante système WDVS, habitat sain, combat contre la moisissure, peintures WDVS, Gesund Wohnen, AntiSchimmelsystem, Farben

Facade isolante système WDVS, habitat sain, combat contre la moisissure, peintures WDVS, Gesund Wohnen, AntiSchimmelsystem, Farben 23 MAI 2013 conférences 2013 Facade isolante système WDVS, habitat sain, combat contre la moisissure, peintures WDVS, Gesund Wohnen, AntiSchimmelsystem, Farben Facade isolante système WDVS, habitat sain,

Mehr

Communication du Ministère fédéral des Transports et des Infrastructures numériques, Bonn, du 11 février 2015.

Communication du Ministère fédéral des Transports et des Infrastructures numériques, Bonn, du 11 février 2015. ORGANISATION INTERGOUVERNEMENTALE POUR LES TRANSPORTS INTERNATIONAUX FERROVIAIRES ZWISCHENSTAATLICHE ORGANISATION FÜR DEN INTERNATIONALEN EISENBAHNVERKEHR INTERGOVERNMENTAL ORGANISATION FOR INTERNATIONAL

Mehr

Nr. 12 March März Mars 2011

Nr. 12 March März Mars 2011 Nr. 12 March März Mars 2011 Sound Edition Benz Patent Motor Car 1886 - Limited edition Highly detailed precision model of the first Benz automobile, in an elegant Mercedes- Benz Museum gift box and limited

Mehr

Aus- und Weiterbildung in «Wissenschaftliche Integrität» 2. nationaler Vernetzungsanlass für Fachpersonen im Bereich wissenschaftliche Integrität

Aus- und Weiterbildung in «Wissenschaftliche Integrität» 2. nationaler Vernetzungsanlass für Fachpersonen im Bereich wissenschaftliche Integrität Aus- und Weiterbildung in «Wissenschaftliche Integrität» 2. nationaler Vernetzungsanlass für Fachpersonen im Bereich wissenschaftliche Integrität Formation pré- et postgraduée en «intégrité scientifique»

Mehr

5 - Übung macht den Meister

5 - Übung macht den Meister 5 - Übung macht den Meister Dans cette leçon nous allons nous entraîner à : poser des questions sur les autres répondre aux questions sur ta personne parler de ta famille parler de quelques métiers mener

Mehr

Exercise (Part XI) Anastasia Mochalova, Lehrstuhl für ABWL und Wirtschaftsinformatik, Kath. Universität Eichstätt-Ingolstadt 1

Exercise (Part XI) Anastasia Mochalova, Lehrstuhl für ABWL und Wirtschaftsinformatik, Kath. Universität Eichstätt-Ingolstadt 1 Exercise (Part XI) Notes: The exercise is based on Microsoft Dynamics CRM Online. For all screenshots: Copyright Microsoft Corporation. The sign ## is you personal number to be used in all exercises. All

Mehr

Sprachwahl. Newsletter deutsch Newsletter français. Klicken Sie hier, falls dieser Newsletter nicht korrekt dargestellt wird.

Sprachwahl. Newsletter deutsch Newsletter français. Klicken Sie hier, falls dieser Newsletter nicht korrekt dargestellt wird. Klicken Sie hier, falls dieser Newsletter nicht korrekt dargestellt wird. Newsletter Nr. 3 vom März 2014 Sprachwahl Newsletter deutsch Newsletter français. Editorial Liebe Leserin, lieber Leser Wie Sie

Mehr

Making quality visible. National Quality Certificate for Old Age and Nursing Homes in Austria (NQC)

Making quality visible. National Quality Certificate for Old Age and Nursing Homes in Austria (NQC) Making quality visible. National Quality Certificate for Old Age and Nursing Homes in Austria (NQC) Human Rights Council Genf, 15 September 2015 The Austrian System of Long Term Care System: 2 main components:

Mehr

ZyWALL VPN DynDNS-SoftRemoteLT

ZyWALL VPN DynDNS-SoftRemoteLT 192.168.1.1 LAN: 192.168.1.0/24 Internet SoftRemoteLT-VPN-Software ZyWALL Dynamic IP Adresse DynDNS: zywall.dyndns.org Account bei Dyndns Server herstellen: https://www.dyndns.org/account/create.html Inscrivez-vous

Mehr

Corrigé bac 2008 : Allemand LV1 Série L Métropole

Corrigé bac 2008 : Allemand LV1 Série L Métropole Corrigé bac 2008 : Allemand LV1 Série L Métropole Ces éléments de correction n ont qu une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury

Mehr

team Wir übernehmen Ihre Projekte vollumfänglich und bieten Ihnen einen Top-Service für:

team Wir übernehmen Ihre Projekte vollumfänglich und bieten Ihnen einen Top-Service für: team team AVP est leader dans le domaine du graphisme architectural en Suisse et présent à Lausanne, à Zurich et dans plusieurs pays. Notre équipe, composée d architectes, designers et graphistes, met

Mehr

Top Panama Farbkarte Carte de couleurs 10.2014

Top Panama Farbkarte Carte de couleurs 10.2014 Farbkarte Carte de couleurs 10.2014 Planenmaterial: Technische Angaben und Hinweise Matière de la bâche : Données techniques et remarques Planenstoff aus Polyester-Hochfest-Markengarn, beidseitig PVC beschichtet

Mehr

Schweizerischen Evangelischen Kirchenbundes (SEK) Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS)

Schweizerischen Evangelischen Kirchenbundes (SEK) Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) Mandat der Kommission für den Fonds für Frauenarbeit (FFA) des Schweizerischen Evangelischen Kirchenbundes (SEK) Mandat de la Commission pour le Fonds pour le Travail des Femmes (FTF) de la Fédération

Mehr

Innovative Ansätze für eine Verlagerung im transalpinen Güterverkehr

Innovative Ansätze für eine Verlagerung im transalpinen Güterverkehr Fachtagung: Innovative Ansätze für eine Verlagerung im transalpinen Güterverkehr Journée technique: Approches innovatrices dans le transfert du trafic marchandises transalpin 23. September 2009 Hotel Arte,

Mehr

Wichtige Informationen zum Masterstudium. Informations importantes pour vos études de Master

Wichtige Informationen zum Masterstudium. Informations importantes pour vos études de Master Wichtige Informationen zum Masterstudium Informations importantes pour vos études de Master Studienplan I Plan d étude Studienplan I Plan d étude Es werden nicht alle Kurse jedes Jahr angeboten. Tous les

Mehr

Ein Konstrukt das mit Leben erfüllt wird. Un concept à faire vivre transfrontalièrement. Grenzüberschreitend in allen Lebenslagen.

Ein Konstrukt das mit Leben erfüllt wird. Un concept à faire vivre transfrontalièrement. Grenzüberschreitend in allen Lebenslagen. . Ein Konstrukt das mit Leben erfüllt wird. Grenzüberschreitend in allen Lebenslagen. Auch für unsere Zukunft und folgende Generationen in der Region Pamina. Erneuerbare Energien tragen dazu bei, Un concept

Mehr

Einsatz einer Dokumentenverwaltungslösung zur Optimierung der unternehmensübergreifenden Kommunikation

Einsatz einer Dokumentenverwaltungslösung zur Optimierung der unternehmensübergreifenden Kommunikation Einsatz einer Dokumentenverwaltungslösung zur Optimierung der unternehmensübergreifenden Kommunikation Eine Betrachtung im Kontext der Ausgliederung von Chrysler Daniel Rheinbay Abstract Betriebliche Informationssysteme

Mehr

KMK-FREMDSPRACHENZERTIFIKAT

KMK-FREMDSPRACHENZERTIFIKAT ...... KMK-FREMDSPRACHENZERTIFIKAT Zertifikatsprüfung Französisch für Wirtschaft und Verwaltung KMK-Stufe II (Threshold) Schriftliche Prüfung Musterprüfung 1 Lösungsvorschläge Zeit: 90 Minuten Hilfsmittel:

Mehr

Séquence: WEIHNACHTEN classe: cycle 2 /début 3

Séquence: WEIHNACHTEN classe: cycle 2 /début 3 Séquence: WEIHNACHTEN classe: cycle 2 /début 3 Séance N : 1 objectif de la séance: connaître le vocabulaire des décorations de Noël durée : 45 min T Connaissances Déroulement et activités Matériel Capacités

Mehr

ELBA2 ILIAS TOOLS AS SINGLE APPLICATIONS

ELBA2 ILIAS TOOLS AS SINGLE APPLICATIONS ELBA2 ILIAS TOOLS AS SINGLE APPLICATIONS An AAA/Switch cooperative project run by LET, ETH Zurich, and ilub, University of Bern Martin Studer, ilub, University of Bern Julia Kehl, LET, ETH Zurich 1 Contents

Mehr

www.kolma.ch sales@kolma.ch Tel. 0800 960 960 Fax 0800 961 961

www.kolma.ch sales@kolma.ch Tel. 0800 960 960 Fax 0800 961 961 www.kolma.ch sales@kolma.ch Tel. 0800 960 960 Fax 0800 961 961 Bewerbungsmappe 3-teilig mit Klemme und Klemmschiene Dossier de candidature 3 parties avec pince et dos pinçant Tender A4 Die Bewerbungsmappe

Mehr

USR III auf dem Prüfstand La RIE III à la croisée des chemins

USR III auf dem Prüfstand La RIE III à la croisée des chemins USR III auf dem Prüfstand La RIE III à la croisée des chemins Veranstaltung der Konferenz der städtischen Finanzdirektorinnen und -direktoren 9. Januar 2015 Daniel Leupi, Präsident KSFD, Vorsteher des

Mehr

2 IP X4 WLS/FL IP24. Montage-Anleitung Instructions de montage Assembling instructions. 225 cm. 60 cm 0

2 IP X4 WLS/FL IP24. Montage-Anleitung Instructions de montage Assembling instructions. 225 cm. 60 cm 0 WLS/FL IP Arbeiten an den elektrischen Anlagen dürfen nur von autorisierten Fachleuten nach den örtlichen Vorschriften ausgeführt werden. Für nicht fachgerechte Installation wird jegliche Haftung abgelehnt.

Mehr

1. General information... 2 2. Login... 2 3. Home... 3 4. Current applications... 3

1. General information... 2 2. Login... 2 3. Home... 3 4. Current applications... 3 User Manual for Marketing Authorisation and Lifecycle Management of Medicines Inhalt: User Manual for Marketing Authorisation and Lifecycle Management of Medicines... 1 1. General information... 2 2. Login...

Mehr

Titelbild1 ANSYS. Customer Portal LogIn

Titelbild1 ANSYS. Customer Portal LogIn Titelbild1 ANSYS Customer Portal LogIn 1 Neuanmeldung Neuanmeldung: Bitte Not yet a member anklicken Adressen-Check Adressdaten eintragen Customer No. ist hier bereits erforderlich HERE - Button Hier nochmal

Mehr

TRAAM-TLSE-ALL009 / Larissa: Meine Sommerferien

TRAAM-TLSE-ALL009 / Larissa: Meine Sommerferien TRAAM-TLSE-ALL009 / Larissa: Meine Sommerferien I. Introduction Type de document : audio Langue : allemand Durée : 00:46 Niveau : collège A1 / A2 Contenu : Larissa raconte où elle a passé ses vacances

Mehr

Standalone D/E/F/I (Version Upgrade not included) Upgrade from Titanium 2004, 2005 or Platinum 7 to Titanium 2006

Standalone D/E/F/I (Version Upgrade not included) Upgrade from Titanium 2004, 2005 or Platinum 7 to Titanium 2006 STANDALONE Panda OEM STANDARD License Fee per User in CHF Type of OEM Price per CD/License Minimum Order Value Type 1 user 2 and more users Reseller Enduser 50 copies New Business New Business Titanium

Mehr

NewCity NewCity NewCity überzeugt auf der ganzen Linie. Eine klare Organisation, ein optimales Preis-Leistungs-Verhältnis und viel Spielraum für Individualität zeichnen dieses Konzept aus. Bringen Sie

Mehr

Solutions de réfrigération, écologiques et énergétiquement efficientes, pour le commerce alimentaire, la gastronomie et l industrie.

Solutions de réfrigération, écologiques et énergétiquement efficientes, pour le commerce alimentaire, la gastronomie et l industrie. www.carrier-ref.ch Umweltfreundliche und energieeffiziente Kältelösungen für den Lebensmittelhandel, das Gastgewerbe und die Industrie. Solutions de réfrigération, écologiques et énergétiquement efficientes,

Mehr

Le spécialiste romand de cloisons amovibles et systèmes de rangements Der Spezialist für Trennund Schrankwände aus der französischen Schweiz

Le spécialiste romand de cloisons amovibles et systèmes de rangements Der Spezialist für Trennund Schrankwände aus der französischen Schweiz Le spécialiste romand de cloisons amovibles et systèmes de rangements Der Spezialist für Trennund Schrankwände aus der französischen Schweiz La société Notre société est spécialisée dans l agencement de

Mehr

SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE LA RÉGION UNTERSTÜTZUNG DER REGIONALEN UNTERNEHMEN

SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE LA RÉGION UNTERSTÜTZUNG DER REGIONALEN UNTERNEHMEN SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE LA RÉGION UNTERSTÜTZUNG DER REGIONALEN UNTERNEHMEN WWW.AGGLO-FR.CH/ECONOMIE version 2013 / www.nuance.ch 01 - SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE L AGGLOMÉRATION DE FRIBOURG 01 - UNTERSTÜTZUNG

Mehr

Repositioning University Collections as Scientific Infrastructures.

Repositioning University Collections as Scientific Infrastructures. Repositioning University Collections as Scientific Infrastructures. HUMANE Seminar Academic Cultural Heritage: The Crown Jewels of Academia Rome, November 14-16, 2014 Dr. Cornelia Weber Humboldt University

Mehr

Das vulkanische Erbe in jedem Tropfen

Das vulkanische Erbe in jedem Tropfen GLAS VERRE Das vulkanische Erbe in jedem Tropfen L héritage du volcan dans chaque goutte Es gibt unerreichbare Gegenden, wo nur das Feuer zu Hause war, aus denen Quellen sprudeln, deren vulkanisches Erbe

Mehr

USBASIC SAFETY IN NUMBERS

USBASIC SAFETY IN NUMBERS USBASIC SAFETY IN NUMBERS #1.Current Normalisation Ropes Courses and Ropes Course Elements can conform to one or more of the following European Norms: -EN 362 Carabiner Norm -EN 795B Connector Norm -EN

Mehr

Release Notes BRICKware 7.5.4. Copyright 23. March 2010 Funkwerk Enterprise Communications GmbH Version 1.0

Release Notes BRICKware 7.5.4. Copyright 23. March 2010 Funkwerk Enterprise Communications GmbH Version 1.0 Release Notes BRICKware 7.5.4 Copyright 23. March 2010 Funkwerk Enterprise Communications GmbH Version 1.0 Purpose This document describes new features, changes, and solved problems of BRICKware 7.5.4.

Mehr

Patentrelevante Aspekte der GPLv2/LGPLv2

Patentrelevante Aspekte der GPLv2/LGPLv2 Patentrelevante Aspekte der GPLv2/LGPLv2 von RA Dr. Till Jaeger OSADL Seminar on Software Patents and Open Source Licensing, Berlin, 6./7. November 2008 Agenda 1. Regelungen der GPLv2 zu Patenten 2. Implizite

Mehr

du 16 juin 2003 vom 16. Juni 2003

du 16 juin 2003 vom 16. Juni 2003 Règlement Reglement du 16 juin 2003 vom 16. Juni 2003 pour l obtention du diplôme de formation continue d informaticien/ informaticienne FFC. für den Erwerb des Weiterbildungs- Diploms als Informatiker/

Mehr

There are 10 weeks this summer vacation the weeks beginning: June 23, June 30, July 7, July 14, July 21, Jul 28, Aug 4, Aug 11, Aug 18, Aug 25

There are 10 weeks this summer vacation the weeks beginning: June 23, June 30, July 7, July 14, July 21, Jul 28, Aug 4, Aug 11, Aug 18, Aug 25 Name: AP Deutsch Sommerpaket 2014 The AP German exam is designed to test your language proficiency your ability to use the German language to speak, listen, read and write. All the grammar concepts and

Mehr

ELVIA. Golf. Allianz Global Assistance. Unternehmenspräse ntation. Juli 2012

ELVIA. Golf. Allianz Global Assistance. Unternehmenspräse ntation. Juli 2012 Allianz Global Assistance ELVIA Allianz Global Assistance Juli 2012 Unternehmenspräse ntation Golf Versicherung Jahresspielgebühr und Hole in One Assurance cotisation annuelle et hole in one Inhalt / Contenu

Mehr

Electronic components within the VLT are susceptible to Electrostatic Discharge

Electronic components within the VLT are susceptible to Electrostatic Discharge VLT Instruction LCP Remote kit VLT 5000 Series and VLT 6000 HVAC Compact IP 54 Drives and Controls Montering, Mounting, Montage, Installation VLT 5001-5006, 200/240 V, VLT 5001-5011, 380/500 V VLT 6002-6005,

Mehr

Lieder. ABC Rap CD 2 piste 45 durée : 1 39

Lieder. ABC Rap CD 2 piste 45 durée : 1 39 ABC Rap CD 2 piste 45 durée : 1 39 Paroles ABC - Vor der Tür liegt dicker Schnee. DEFG - Wenn ich in die Schule geh. HIJK Das hier ist der Mustafa LMNO - Und die Karin und der Jo. PQRST - Nach der Schule

Mehr

Commercialisation et Services en Restauration

Commercialisation et Services en Restauration Commercialisation et Services en Restauration Si tu veux Parler l allemand, c est faire la différence! L AZUBI BACPRO Une formation destinée aux jeunes en lycée professionnel Une double qualification qui

Mehr

HIR Method & Tools for Fit Gap analysis

HIR Method & Tools for Fit Gap analysis HIR Method & Tools for Fit Gap analysis Based on a Powermax APML example 1 Base for all: The Processes HIR-Method for Template Checks, Fit Gap-Analysis, Change-, Quality- & Risk- Management etc. Main processes

Mehr